Navigation







Révolution et Empire

VIEILLARD Narcisse, officier d’artillerie (1791-1857)

26eme division
vendredi 26 janvier 2007.
 

Officier d’artillerie

Narcisse VIEILLARD voit le jour en 1791.

Il fut Officier d’Artillerie et Précepteur de Napoléon-Louis Bonaparte.

Il fut élu député de Carentan et occupa le poste de Sénateur, il sera le seul à voter contre le retour à l’empire en novembre 1852 (85 voix pour).

"19 mai 1877.

Mort à Paris de Narcisse Vieillard, l’un des principaux confidents de Louis-Napoléon Bonaparte.

Il meurt en refusant les derniers sacrements et donnant instruction à son exécuteur testamentaire de s’en tenir à un enterrement civil, ce qui fit scandale.

« C’était en un mot ce bon et honnête M. Vieillard - disait de lui Persigny - espèce de bourgeois gentilhomme, différent cependant de M. Jourdain en un point, c’est que sa manie, à lui, n’était pas la noblesse mais l’irréligion et la liberté. Quoique le meilleur, le plus doux, le plus inoffensif des hommes, il tenait absolument à passer pour athée et républicain. »

Ancien élève de l’école Polytechnique, il fit les campagnes napoléoniennes comme officier d’artillerie et quitta l’armée en septembre 1815, après le second retour des Bourbons.

Sous la Restauration, il manifesta son hostilité au régime par quelques pamphlets, et il voyagea en Europe, où il se lia avec les Bonaparte en exil.

En 1820, la Reine Hortense le recommanda à son époux, pour l’éducation de son fils aîné, Napoléon-Louis, le frère aîné du futur Napoléon III. Le roi Louis le trouva « aussi instruit qu’aimable » et le jeune homme apprécia son nouveau précepteur.

Vieillard fut néanmoins congédié dès décembre 1821, malgré « son mérite et ses talents », parce qu’« il profess(ait) hautement l’athéisme ».

Rentré à Paris, il se vit confier, en avril 1822, l’éducation d’un autre rejeton de la famille Bonaparte : le comte Léon, fils naturel de Napoléon 1er. L’expérience fut moins heureuse - l’élève et le maître semblant s’être peu appréciés - et ne dura guère plus : en janvier 1823, le comte Léon s’échappa pour rejoindre sa mère en Allemagne.

Devenu un familier de la Reine Hortense, il fit de nombreux séjours à Arenenberg, vint à son chevet pour l’assister dans ses derniers instants et assista à ses obsèques à Rueil.

Il correspondait avec elle ainsi qu’avec Louis-Napoléon dont il devint l’un des principaux confidents. Il éveilla ce dernier au saint-simonisme

Il fut député de la Manche de 1842 à 1846, siégeant comme bonapartiste. Il fut à nouveau député de la Manche de 1848 à 1851, siégeant avec le parti démocratique.

Narcisse Vieillard par Fabritzius

Vieillard fut pendant les premiers mois de la République, l’un des principaux correspondants en France du prince Louis-Napoléon resté en exil.

En juin, il se porta garant, devant la commission exécutive et devant ses collègues, de la loyauté de celui-ci à l’égard du nouveau régime. En septembre, ce fut à ses côtés que le prince décida de siéger à l’assemblée et le soir du 20 décembre, avec lui encore qu’il fit son entrée à l’Élysée. Il y resta son conseiller.

Sincèrement attaché au Prince, il ne l’était pas moins à la République et ne voyait pas l’Élysée comme l’antichambre des Tuileries. A Victor Hugo qui accusait le Prince de vouloir l’Empire, Vieillard répondit de son banc : « Imposteur ! Calomniateur ! Le Prince restera fidèle à la République. »

Il ne participa donc pas au coup d’État et, nommé au Sénat dès le 26 janvier 1852, en récompense de sa fidélité et de ses conseils, il s’y singularisa en votant, le 7 novembre, seul parmi ses collègues, contre le rétablissement de l’Empire, « s’assurant ou l’immortalité, ou une réputation d’original », comme l’écrivit l’un de ses proches.

( Extraits de la Notice de M. Francis Choisel, publiée dans le bulletin du Cercle d’études et de recherches sur le bonapartisme , janvier-février 1998)

Narcisse Vieillard

Il est décédé le 19 mai 1857. Il repose dans la 26ème division. chemin Molière 3ème ligne.

Source : Wikipédia et divers Jacques Seynaeve

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin / Wikimedia Commons

(APPL 2017)