Navigation







Théâtre - Danse - Arts de la scène

RAUCOURT Françoise Marie Antoinette Saucerote, dite Melle (1756-1815)

20ème division
mercredi 13 juillet 2005.
 

De son vrai nom Françoise-Marie-Antoinette Saucerote.

Extrêmement jolie, elle fit ses débuts à seize ans, suivant en cela l’exemple de son père, lui-même comédien. Elle connut son premier grand succès en 1772 dans le rôle de Didon et devint sociétaire de la Comédie Française trois mois plus tard.

Ne faisant pas mystère de ses sentiments royalistes, elle fut incarcérée en 1793 pour n’être libérée qu’après le coup d’état du 9 Thermidor. Napoléon, grand admirateur de ses talents de tragédienne, la pensionna et lui confia la direction des théâtres français en Italie.

Lesbienne avouée, elle collectionna les aventures plus ou moins longues et tapageuses, en particulier avec la cantatrice Sophie Arnould.

Ses obsèques donnèrent l’occasion au peuple de Paris de montrer son affection à celle qui avait été l’une de ses plus grandes bienfaitrices.

Le curé de Saint-Roch ayant refusé de célébrer les obsèques de la tragédienne (certains disent à cause de sa profession, d’autres du fait de son homosexualité), le peuple envahit l’église et l’obligea à bénir le cercueil. Après quoi, une foule immense - 15.000 personnes dit-on - suivit le convoi funèbre jusqu’au Père-Lachaise.

Il n’y a pas si longtemps un buste en marbre de Mlle Raucourt (œuvre de Jean-Jacques Flatters) ornait encore la sépulture (Volé en 2005, signalisation tardive).

Crédit photo : Annie_photo/Marie B. (APPL 2005-2006)