Navigation







Sculpteurs - peintres - Fondeurs

BELLMER Hans (1902-1975)

9eme division
vendredi 19 janvier 2007.
 

Peintre et sculpteur

Hans Bellmer, peintre et sculpteur français d’origine allemande, voit le jour à Kattowitz en Pologne en 1902. Jeune, il travaille dans aciérie,puis dans une mine de charbon. Encourageant ses compagnons à la révolution, c’est de peu qu’il échappe aux geôles.

En 1923, il suit des cours à la Technsche Hochschule de Berlin, il rencontre les initiateurs du dadaïsme. Il se rapproche des surréalistes et devient illustrateur de livres, peintre, photographe.

Avec l’arrivée des nazis au pouvoir en 1933, il décide de ne plus rien faire d’utile à sa nation. Il construit alors une poupée grandeur nature(1934). Au départ, c’est une forme de rébellion contre l’autorité et le pouvoir. C’est une sculpture représentant en taille quasi réelle (1m40) une jeune fille aux cheveux bruns et portant des socquettes. Elle est nue. Elle comporte quatre jambes pour un torse unique et de multiples articulations et un vrai corps de femme. C’est aussi une dénonciation du culte du corps parfait prôné par le régime nazi.

Le régime Hitlérien vilipende Hans Bellmer et son œuvre est qualifié « d’art dégénéré ». Finalement l’artiste est arrivé à ses fins : provoquer le peuple pour l’amener à réagir. Il part en France en 1938, là, il est accueilli par les surréalistes. Bellmer est emprisonné au Camp des Milles en Provence jusqu’en 1940. C’est une des figures majeures du surréalisme. Il profite de son internement pour créer des œuvres directement liées à son environnement carcéral.

Il s’évade et rejoint le Maquis. En 1943, il organise sa première exposition personnelle. C’est une oeuvre violente,à la limite subversive : sculptures de poupées, photographies, gravures... l’ensemble fascine les surréalistes. Hans Bellmer est décédé à Paris le 23 février 1975.

En 2006, le Centre Georges Pompidou lui consacre une rétrospective, centrée sur l’anatomie du désir, concept au cœur de la singulière création de cet artiste.

Crédit photos : Annie_photos (APPL 2008)