Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire

DODE DE LA BRUNERIE Guillaume général vicomte (1773-1851)

54eme division (1ere ligne, U, 12)
jeudi 11 janvier 2007.
 

Maréchal de France

Guillaume Dode de la Brunerie, maréchal de France, est né à Saint-Geoire (Isère), le 30 avril 1775. Il entra le 11 mars 1794, en qualité de sous-lieutenant, à l’École du génie de Metz, en sortit lieutenant, fit avec une grande distinction les campagnes de 1793 à 1804 aux armées du Rhin, d’Egypte et d’Italie.

Il se signala à la bataille de Rastadt et à la défense du pont d’Huningue. Colonel en 1805, général de brigade et baron de l’Empire en 1809, il s’était distingué dans tous les combats, surtout à Iéna. Employé en Espagne en 1808 et 1810, il montra au siège de Saragosse beaucoup de talents et une rare intrépidité.

Chargé en 1811 d’inspecter les côtes depuis Brest jusqu’à la Loire, il reçut les félicitations de l’Empereur. Il commandait le génie du corps d’armée de l’Océan, lorsqu’il eut, au commencement de 1812, l’ordre de se rendre à Mayence. Après la campagne de Russie, il se renferma dans Glogau et s’y défendit.

Nommé général de division le 5 décembre 1812, il fut chargé en 1813 du commandement du génie sur l’Elbe ; bientôt après il fut appelé pour remplir les mêmes fonctions au 11e corps et prosque immédiatement en Italie.

En 1817, le général Dode fut chargé d’inspecter les frontières des Pyrénées, des Alpes et des côtes de la Méditerranée.

Il fit partie de l’armée d’Espagne en 1823, et fut nommé grand officier de la Légion-d’Honneur, pour sa conduite à la redoute du Trocadéro.

Au retour de cette campagne, il fut nommé membre du comité des fortifications, pair de France et vicomte, puis membre de la commission mixte des travaux publics, inspecteur général des fortifications, président du comité, directeur supérieur honoraire des fortifications de Paris. - Maréchal de France le 17 septembre 1847.

Le maréchal Dode de la Brunerie est décédé en 1851. Sa sépulture est également celle de la famille Pérignon.