Navigation







Auteurs dramatiques - Poétes - Littérateurs

PAILLERON Edouard (1834-1899)

89eme division (1ere ligne, F, 19)
dimanche 31 décembre 2006.
 

Poète et auteur dramatique

Edouard Pailleron est né à Paris le 17 septembre 1834.Poéte et auteur dramatique, il est le gendre de François Buloz et collabore à la Revue des Deux Mondes dirigée par son beau-père.

Edouard Pailleron passe deux années dans l’armée puis passe à la littérature. Il est Docteur en droit, Clerc de notaire et avocat. Il se fait connaître rapidement par un volume de satires en vers, Les Parasites. Dans le même temps, l’Odéon porte à l’affiche sa première pièce, intitulée, aussi Le Parasite. Située dans un semblant d’antiquité de convention sentant quelque peu l’école.

Avec ses comédies de mœurs, reflet parfait d’une société bourgeoise qui se reconnaît en l’auteur qui dépeint avec esprit un monde révolu. Il écrit aussi bien pour la Comédie Française où il est admis en 1863, que pour le boulevard. Sa première pièce pour la Comédie Française est intitulée Le Dernier quartier, comédie en vers qui obtient un franc succès.

En 1868, il crée au théâtre du Gymnase, Le Monde où on s’amuse, cette pièce asseoit sa notoriété. On lui doit aussi l’Age ingrat en 1878 (théâtre du Gymnase), l’Etincelle en 1879 (Comédie Française). C’est surtout Le Monde où l’on s’ennuie en 1881 qui est son œuvre la plus achevée. Elle dépasse les mille représentations à la Comédie-Française, ce qui vaut à son auteur d’être accueilli à l’Académie Française le 7 décembre 1882 en remplacement de Charles Blanc, il est reçu par Camille Rousset le 17 janvier 1884. Il répond au discours de réception de Ludovic Halèvy. Edouard Pailleron est Officier de la Légion d’Honneur. Il est décédé à Paris le 19 avril 1899.

C’est bien par le plus grand des hasards que son nom est lié à un drame survenu le 6 février 1973. Un collège d’enseignement secondaire qui porte son nom est détruit par le feu. Le bilan est très lourd, 21 morts dont vingt enfants. C’est la conception du bâtiment qui est en cause, le feu s’est propagé à la vitesse de l’éclair. Suite à ce drame, plus de 900 locaux construits sur ce modèle seront démolis et remplacés et ce, sur une vingtaine d’années.