Navigation







Médecins militaires - Hommes de l’Art

VINCENT Hyacinthe (1862-1950)

21eme division
vendredi 28 mars 2008.
 

Médecin militaire,

microbiologiste et épidermiologiste

Médecin militaire français, Hyacinthe Jean Vincent est né le 22 décembre 1862 à Bordeaux. Il est le fils de Gustave Vincent et Anne Montbourguet. Son père est marchand boucher installé à Bordeaux, sur le cours Portal. La famille Vincent est une vieille famille de la région de Lapouyade (Hauts de Gironde).

Ce médecin général inspecteur de l’armée. Le Docteur Vincent est affecté à l’Ecole Militaire du Dey d’Alger. Il y découvre le bacille Fusiformis fusiformis qui associé à des spirilles est à l’origine de l’angine ulcéro-membraneuse, plus communément appelée « Angine de Vincent ».

Vincent est nommé professeur agrégé au Val-de-Grâce et au Collège de France, il est titulaire de la chaire d’épidémiologie, en 1912, il vaccine avec succès, grâce à son éthérovaccin le contingent français d’Afrique du Nord contre la typhoïde.

Durant la Grande Guerre de 14-18,il impose la vaccination T.A.B, et ainsi, sauve l’armée française en supprimant presque totalement les cas de fièvre typhoïde. Il recevra l’hommage des maréchaux Joffre et Foch.

Hyacinthe Vincent est professeur au Collège de France, membre de l’Institut et de l’Académie de médecine. Il découvre plusieurs vaccins contre la typhoïde et la gangrène gazeuse. En Angleterre, Sir Almoth Wright en 1896, Chantemesse et Vincent en France, mettent au point la vaccination contre la fièvre typhoïde. Il sera appliqué à l’homme par Wright en 1896, et par Vincent dès 1910.

Hyacinthe Vincent est Grand-Croix de la Légion d’Honneur, décoré de la Médaille Militaire, il est cité à l’Ordre de la Nation. Un timbre à son effigie est émis le 2 juin 1962. Hyacinthe Vincent est décédé le 23 novembre 1950 à Paris.

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008)