Navigation







Révolution - Empire - Restauration

CHASSELOUP-LAUBAT François, Général marquis de (1754-1833)

56eme division (1ere ligne, W, 14)
mercredi 27 décembre 2006.
 

Général du génie, marquis

né le 18 août 1754 , à Saint-Servin (Charente-Inférieure). Entré au service comme volontaire, au commencement de la révolution, il était chef de bataillon du génie en 1794.

Chargé en 1796 de diriger les sièges de Milan et de Manloue et de réparer les fortifications de Pizzighitone, il déploya un tel talent que Napoléon le nomma général de brigade et peu après général de division.

Ce fut lui qui dirigea les travaux du siège de Dantzig et qui fit d’Alexandrie une des places les plus importantes de l’Europe.

Conseiller d’État en 1811, sénateur et comte de l’Empire après la retraite de Moscou Créé pair de France sous la première Restauration et grand cordon de la Légion-d’Honneur, il vota contre la condamnation du maréchal Ney. "C’était, a dit Napoléon à Sainte-Hélène , un des meilleurs officiers de son arme ; homme d’une grande probité et d’un caractère inégalable".

Mort à Paris le 6 octobre 1833. Son nom est gravé sur l’arc de triomphe de l’Étoile, côté Sud.

Reposent avec lui : lady Seymour, son fils, Justin prudent, comte puis marquis de Chasseloup-laubat(1802-1863),général, membre à la législative, et Justinien-Napoléon, marquis de Chasseloup-Laubat (1805-1873),commissaire en Algérie, député, conseiller d’état, membre à la législative,ministre de la Marine et des Colonies, sénateur,président du conseil d’Etat, membre de l’Assemblée nationale.

Sources : Biographies des gloires militaires, par C. Mulliè, Paris 1851. Archives personnelles et divers. (APPL 2006)

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008)