Navigation







Entrepreneurs - Hommes d’affaires - Patrons de presse

LAZAREFF Pierre (1907-1972)

7eme division
jeudi 21 décembre 2006.
 
France-Soir... un monument de la presse écrite pendant des années, un bastion aussi du syndicalisme ouvrier des travailleurs de la Presse et du Livre... c’est aussi des souvenirs, la forteresse de la rue Réaumur, des bataillons de coursiers partant avec des journaux sur le porte bagage de leur vélo. Une atmosphère, des bruits, de la chaleur humaine... Mais aussi, la presse d’hier, le Paris d’avant. Dans cette même rue Réaumur, on trouvait, l’Equpe, le Parisien. C’était bien avant les marchands de tissus ou de vêtements, une autre époque, nostalgie, quand tu nous tient....

Patron de presse, fondateur de France Soir

Pierre Lazareff est né le 16 janvier 1907, peu de jours avant le centième anniversaire de sa naissance, il est juste de rappeler le rôle prédominant que joua ce géant de la presse de l’après guerre. Jusqu’à sa mort en 1972, il symbolise l’archétype du patron de presse française. L’home est pourtant colérique, impulsif, d’un caractère entier. Ses colères soudaines ont fait sa réputation. Il fut élève au lycée Condorcet.

Pendant la seconde guerre mondiale, et l’occupation allemande, bon nombre de feuilles circulaient sous le manteau, servant de lien entre la résistance et la population. De l’une de ces feuilles naît plus tard le journal France-Soir,créé en 1944 par Philippe Viannay et Robert Salmon, deux anciens résistants. Son directeur historique n’est autre que Pierre Lazareff. Ce journal amène de nombreuses innovations, telles plusieurs éditions journalière ; permettant de suivre l’actualité au plus près. C’est le quotidien le plus lu en France. Autre innovation, des rubriques et des annonces concernant le marché du travail, des générations de d’employés et d’ouvriers lui doivent qui une embauche, qui une promotion.

Ce qui fait la force aussi de ce journal, c’est la pléiade de signatures prestigieuses à l’origine des articles. Joseph Kessel, Lucien Bodard, Henri Amouroux, Philippe Labro, Henri de Turenne, Philippe Bouvard et bien d’autres encore. Il crée en compagnie de Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Igor Barrère, un monument de la télévision des années soixante : Cinq colonnes à la Une. Cette émission fut suivie à l’époque par la majorité des téléspectateurs. C’était un rendez vous incontournable de l’information. C’est lors de la mort du général de Gaulle, le 9 novembre 1970, que le journal obtient son plus fort chiffre de tirage : un million d’exemplaires.

Avec son épouse, Hélène Gordon-Lazareff (1909-1988), il fut à l’origine du magazine féminin Elle en 1945. Pierre Lazareff nous a quitté le 21 avril 1972. Son décès et la conjoncture défavorable (concurrence prédominante de la télévision, multiplication des moyens de communication, programmes d’informations radio avec ses flashs toutes les heures et régression de la presse écrite), poussent vers le déclin son journal, France-Soir. Subissant de plein fouet les effets dévastateurs de plusieurs plans de restructuration ou de reprise, France-Soir, à court terme devrait disparaître.

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008)