Navigation







Sciences et Techniques - La Photographie

NADAR Paul (1856-1939)

36eme division (1ere ligne)
vendredi 15 décembre 2006.
 

Photographe, digne de son père

Né à Paris en 1856, Paul collabore assez jeune à l’activité du studio de son père, sans doute vers 1874. Le célèbre atelier Nadar a alors quitté le boulevard des Capucines pour la rue d’Anjou. Paul en prend la direction officielle en 1886-1887. Il fait évoluer la production et la clientèle en accueillant l’aristocratie et la haute bourgeoisie, ainsi que des comédiens et chanteurs d’opéra. En dehors de l’atelier, il réalise des vues en ballon, en 1886, photographie l’incendie de l’Opéra comique, en 1887 avant d’entreprendre en 1890, un long voyage à travers l’Europe et l’Asie jusqu’au Turkestan pour suivre la Route de la soie. Paul Nadar a su saisir avec bonheur la foule vivante des bazars et des marchés de Samarcande, Tiflis, Tachkent ou Boukhara, les chasses à l’aigle, les grands espaces sablonneux du désert de Kara-Koum, les mosquées, medersas et mausolées dont les vestiges majestueux ou insolites jalonnaient les étapes de son voyage. A son retour, la Société des Hautes Etudes Commerciales le sollicite pour une conférence sur la photographie. L’année suivante, en 1893, il devient l’agent en France de Eastman-Kodak.

Paul Nadar qui a utilisé des films souples lors de son voyage au Turkestan pressent les développements de la photographie amateur et ouvre l’Office général de la photographie pour la commercialisation des nouveaux appareils à main. L’Etat a acheté le fonds de l’atelier en 1950. Les négatifs ont été attribués aux Archives photographiques (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine) et les épreuves dites commerciales à la Bibliothèque nationale de France.