Navigation







Ecrivains - Auteurs dramatiques - Littérateurs

HEREDIA Marie de (Gérard d’Houville 1875-1963)

94eme division
jeudi 30 novembre 2006.
 

Romancière et poétesse

Fille de José Maria de Hérédia, Marie de Hérédia est née à Paris le 20 décembre 1875.

Romancière et poétesse française, elle signait ses œuvres du nom de Gérard d’Houville

Dès son plus jeune âge, elle fréquente poètes et artistes. Anna de Noailles, Paul Valéry, Leconte de Lisle rendaient visite fréquemment à son père ou bien à elle-même.

José Maria de Hérédia était directeur de la bibliothèque de l’Arsenal, digne successeur de Charles Nodier en son temps. C’est là que la jeune Marie écrit ses premiers vers et fait ses premiers pas en littérature.

Elle choisit le pseudonyme de Gérard d’Houville, du nom d’un de ses ancêtres, gentilhomme normand. C’est sous ce nom qu’elle reçoit en 1908, le 1er prix de littérature de l’Académie Française pour l’ensemble de son œuvre.

Elle publie à partir de 1884 des poèmes dans la fameuse Revue des Deux Mondes. Elle publie son premier roman, L’Inconstante en 1903.

Marie de Heredia posant pour son portrait dans l’atelier de Jacques-Émile Blanche.

On lui doit en poésie : Stances aux Dames créoles, Petite Morte et Thallo (1931).

Epouse de l’écrivain Henri de Régnier, sa vie familiale et sentimentale est fort agitée, collectionne les amants dont le poète Gabriele d’Annunzio.

Elle est la maîtresse de Pierre louÿs dont elle a un fils.

Marie de Hérédia est décédée à Paris le 6 février 1963.

Elle repose dans la 94e division.

Sources : Wikipédia et divers (APPL 2015) Crédit photo de la tombe : Eric Meunier