Navigation







Sciences et Techniques

CHARLES Jacques Alexandre César (1746-1823)

11eme division (3eme ligne, W, 21)
mercredi 13 septembre 2006.
 

Chimiste et physicien

Jacques Alexandre César Charles est né à Beaugency le 12 novembre 1746. C’est un chimiste, physicien et le premier à avoir fait voler un ballon à gaz gonflé à l’hydrogène. Comme beaucoup de savants de son époque, c’est un touche à tout, travaillant dans de multiples domaines. Mais il se spécialise dans les recherches sur les gaz.

Il étudie leur densité et leur pouvoir de dilatation. Il confirme le résultat d’Henry Cavendish sur l’hydrogène, quatorze fois plus léger que l’air.

Il est le premier en 1787, à formuler la « Loi de dilatation des gaz ». Mais, il ne publie pas ses résultats. Ce n’est que quinze années plus tard en 1802, que le chimiste Gay-Lussac compile et publie les résultats que Charles a obtenus. Après comparaison avec les siens, il formule la loi qui porte le nom de « Loi de Gay-Lussac ».

Charles est nommé à l’Académie des sciences Membre résident de la 1ere Classe de l’Institut national des sciences, par arrêté du Directoire exécutif en date du 29 brumaire an IV (20 novembre 1795).

Quand Charles prend connaissance de l’expérience des frères Montgolfier, il sait qu’il peut en tirer parti. Une souscription est lancée pour la fabrication d’un ballon, qu’on appelle à l’époque « un Globe ». Le ballon est construit par les frères Robert, constructeurs d’appareils de mesure. A la place de l’air chaud des frères Montgolfier, Charles utilise de l’hydrogène.

Le gonflement du ballon dure quatre jours. Le 27 août 1783, le ballon s’envole vide du Champ de Mars. Et s’en va jusqu’à Gonesse distant de seize km.

La construction d’un plus gros ballon est alors entreprise. Le 1er décembre 1783, le ballon s’envole avec Charles et Noël Robert dans le jardin des Tuileries à Paris. Ils volent pendant deux heures et se posèrent à Nesles après avoir parcouru trente cinq km. Ce fut la seule ascension de Charles.

Le roi Louis XVI lui donne la permission d’installer un cabinet de physique dans une partie du Louvre. On lui doit également plusieurs expériences et la création de nombreux instruments.

Son épouse, Julie est évoquée par Alphonse de Lamartine sous le nom d’Elvire dans les Méditations.

Charles est décédé à Paris le 7 avril 1823.

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008)