Navigation







Second Empire - Guerre 1870 - IIIe République

HOFF Ignace sergent (1836-1902)

4eme division (3eme ligne, Y, 17)
lundi 11 septembre 2006.
 

Héros de la guerre de 1870

Ignace Hoff est né à Marmoutier dans le Bas Rhin le 20 juillet 1836. Héros national de la guerre de 1870. Il croit à tort, que son père a été fusillé par les prussiens. Son frère, franc-tireur, a été tué en combattant.

Hoff s’engage immédiatement, sa conduite au feu lui vaut rapidement le grade de sergent. C’est un militaire rusé et audacieux. Faisant le coup de fusil, l’histoire dit qu’il aurait tué ou blessé dix neuf prussiens dans la même journée. Il est cité à l’ordre de l’armée, pour la 23eme fois en 1870, pour avoir descendu son 51e soldat ennemi.

Mais il est fait prisonnier à la bataille de Champigny, sa tête étant mise à prix par l’état major prussien, il arrache ses galons se fond dans la masse pour cacher son identité. Le traité de paix signé, il revient en France. Il est alors incorporé dans l’armée versaillaise. Hoff est blessé en attaquant une barricade. Il est arrêté et accusé d’être un espion.

Mais, il retrouve la faveur des parisiens. Il est nommé gardien chef de l’Arc-de-Triomphe avec le grade d’adjudant. C’est lui qui veille le catafalque de Victor Hugo en 1885.

Le sergent Hoff est décédé à Paris le 25 mai 1902. Sa sépulture est une concession gratuite par arrêté préfectoral du 20 août 1902. La statue est l’œuvre du sculpteur Bartholdi.