Navigation







Arts de la scène - Arts et magie du cirque

ZAVATTA Achille (1915-1993)

87eme division (columbarium)
mercredi 6 septembre 2006.
 

Clown de génie

Alfonso Zavatta plus connu sous le nom d’Achille est né en Tunisie à La Goulette le 6 mai 1915. Il passe toute son enfance en Afrique du Nord. Son père, Demetrio-frédérico Zavatta, venant d’Italie, parcourt le Maghreb avec le cirque Zavatta qu’il dirige. Ce père est lutteur et haltérophile.

Le jeune Achille est attiré très tôt par la vie d’artiste et le cirque. Il montre son talent très rapidement en assistant ses frères au Zoo Circus, au French Circus et au cirque W. Hagenbeck. Il a tout juste dix huit ans lorsqu’il monte avec sa première épouse, un numéro acrobatique.

Il peaufine son numéro d’Auguste. Ce personnage est sa marque de fabrique, avec son nez rouge, son chapeau comique, et ses fleurs arrosantes.Il entre au cirque d’Hiver Bouglione à Paris en 1930.

C’est à partir de 1936 qu’il connaît la célébrité, en duo avec ses frères Michel ou Rolph, puis avec le clown blanc Alex. Il pratique aussi le trapèze, le domptage et la musique. Mais arrive la guerre, elle met en sommeil les activités d’Achille Zavatta.

En 1955, il prend la décision de se passer définitivement de clown pailleté. Il diversifie alors sa carrière, alternant radio, télévision, et cinéma. Dans le même temps, il quitte les frères Bouglione. Achille Zavatta, à l’âge de 63 ans, en 1978, il crée le cirque Achille Zavatta. Mais, les temps sont durs, les difficultés affluent. Parralélement il écrit deux livres : 30 ans de cirque (1954) et Viva Zavatta (1976). Il tourne également quelques films dont La Jument verte de Claude Autan Lara d’après Marcel Aymé.

Mais la maladie s’abat sur lui, le 16 novembre 1993, las des dialyses et de sa souffrance, il se donne la mort. Ses funérailles donnent lieu à un dernier spectacle dans la tradition du cirque, clowns, musiciens suivent le convoi, certains sont assis sur la voiture mortuaire, un hommage rendu par ses pairs à un artiste irremplaçable. Achille Zavatta a été crématisé et ses cendres déposées au columbarium, case 1918, dans la 87e division.