Navigation







LAMETH ou trois frères sous la Révolution

28ème division
vendredi 8 juillet 2005.
 
Trois frères sous le vent de la liberté, ayant activement participé à la guerre d’Indépendance de l’Amérique et en ayant ramené des idées nouvelles sur une société plus juste et la remise en question de l’Ancien Régime.

LAMETH Alexandre Théodore Victor de (1760-1829) Elu aux Etats Généraux par la noblesse de Réronne, il se ralie au Tiers Etat et se signale par son ardeur durant la nuit de l’abolition des privilèges le 4 aout 1789. Il s’oppose au véto absolu et critique les liens de Mirabeau avec la cour et le Roi. Aprés la fuite de la famille royale à Varennes, envisageant la chute de la monarchie, il tente de se rapprocher de Louis XVI, mais, finalement, se livre aux Autrichiens avec Lafayette . Aprés le 18 brumaire, il revient en France et sert dans l’administration préfectorale sans grand éclat. Fait baron de l’Empire par Napoléon, Louis XVIII le rejete, et il finit sa carrière comme député de l’opposition libèrale. Sa sépulture est entretenue par la ville de Paris.

LAMETH Charles Malo François de (1757-1832) C’est la noblesse d’Artois qui le mandate aux Etats Généraux, mais, trés vite, il se rapproche du Tiers Etat. Il fait partie du club des Feuillants. Il désaprouve les désordres du 10 août et s’établit à Hambourg. Revenu en France, il servira sous le grade de Général de brigade sous le Consulat et l’Empire. Sa sépulture est entretenue par la ville de Paris.

LAMETH Théodore de (1756-1854) C’est avant tout un militaire de carrière, officier de marine, puis colonel au régiment de cavalerie Royal-Etranger. Elu du département du Jura à la Législative, il s’oppose fermement aux adversaires du Roi et de la Monarchie et sera l’un des sept députés à voter contre la déclaration de guerre de mars 1792 ; il protesta devant l’horreur des massacres de septembre ; il se réfugie en Suisse. Revenu en France aprés le coup d’état de Bonaparte, il restera désormais à l’écart de la vie politique. Sa sépulture est entretenue par la ville de Paris.

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008 Tous droits réservés)