Navigation







Compositeurs - Musiciens - Chanteurs

BATHORI Jane (1877-1970)

87eme division (Columbarium)
dimanche 9 juillet 2006.
 

Chanteuse d’Opéra

Jeanne-Marie Berthier, plus connue sous le nom de Jane Bathori, est née le 14 juin 1877 à Paris. Grande chanteuse de premiers rôles à l’opéra. Elle étudie très jeune le piano et se destine à une carrière de pianiste virtuose de concert. Mais, elle se tourne bientôt vers une carrière axée sur le chant. Elle fait ses débuts professionnels en 1898 au Théâtre de la Bodinière, rue Saint-Lazare, dans un concert pour honorer le poète Paul Verlaine. La même année, elle débute aux Grands Concerts, elle apparaît alors aux Concerts du Conservatoire où elle exécute des pièces de Gabriel Fauré, La Naissance de Vénus, et de Camille Saint-Saëns, Messe de Requiem.

Pendant la saison 1899-1900, elle fait ses débuts de Mezzo-soprano à l’Opéra de Nantes. Au début des années 1900, Jane Bathori commence à étudier avec Pierre Emile Engel, qu’elle épouse en 1908. En 1917, elle devient directrice du Théâtre du Vieux-Colombier. Après la première guerre mondiale, elle chante à la Scala de Milan et dans d’autres théâtres à travers l’Europe. Pendant la période du groupe des Six, au début des années 20, elle joue un grand rôle dans la propagation et la vulgarisation de la nouvelle musique de cette époque. Elle donne les premières exécutions de beaucoup d’œuvres de musiciens français contemporains.

Elle chante, dans les années 30, dans le Théâtro Colôn à Buenos Aires en Argentine. Pendant la seconde guerre mondiale, sous l’occupation allemande, elle réside à Buenos Aires. Elle ne revient en France qu’à la Libération. Jane Bathori enseigne alors et donne des leçons particulières à un certain nombre de jeunes chanteurs. Bien que l’âge ait mis un terme à sa propre carrière de concert, elle apparaît de temps en temps en public et sur des enregistrements comme accompagnatrice.

Jane Bathori est décédée à Paris le 25 juin 1970. Sa dépouille a été crématisée et repose au columbarium, case N°6954.

Jane Bathori - E. Satie - 3 mélodies