Navigation







Compositeurs - Musiciens - Chanteurs

CELIS Elyane (1914-1962)

87eme division (columbarium)
dimanche 9 juillet 2006.
 

La voix de Blanche-Neige...

Elyane Célis est née à Ixelles dans la banlieue de Bruxelles en 1914. Elle voit le jour dans une famille aisée de la bourgeoisie moyenne. Très tôt, elle apprend le piano et commence aussi à chanter dans des soirées d’amateurs. Sa belle voix de soprano est très vite remarquée.

Elle passe une audition en 1935, à l’issue de laquelle, elle est engagée par Henri Varna qui l’utilise comme figurante dans la prochaine revue du Casino de Paris, Parade du Monde. Elle partage finalement l’affiche avec Maurice Chevalier à partir du 30 septembre 1935. Elle y interprète, On chante le Coucou, Un violon dans la Nuit, et surtout Piroupirouli, qu’elle enregistre le 4 octobre 1935, et qui devient un des grands succès de l’année. Elle obtient même grâce à cette chanson le Grand Prix du disque.

Cette fois, sa carrière est lancée. Elle monte alors un tour de chant et enregistre bien des succès : Chanson des Gouttes, 1938, Sympathie, 1938, Vous n’estes pas venu Dimanche, qu’elle interprète sur la scène de l’Européen en 1939. Il y a aussi : Souris-moi et dis moi bonne chance, en janvier 1940.

Pendant la guerre, Elyane Célis continue sa carrière et chante beaucoup sur Radio-Paris. Elle assure régulièrement des prestations sur ce poste quelque peu décrié. Elle enregistre en 1941, Tu m’apprendras, en juin 1942, Quand tu reviendras. Sa chanson, Etre Maman, qu’elle enregistre en avril 1943, est éditée à l’occasion de la « journée des Mères », fête nationale instaurée par le gouvernement de Vichy en 1941.

A la Libération, son mari, Marcel Delmas, écrit à la demande du général Leclerc, Lorsque Demain, une chanson à la gloire de la 2e division blindée. Grâce à cette chanson, Elyane Célis passe à travers les mailles du conseil d’épuration. De cette époque date son plus grand succès, Baisses un peu l’abat-jour. Elle continue sa carrière jusqu’en 1954, année où elle abandonne la scène suite à une maladie. Elyane Célis est la voix de Blanche-Neige, dans la version française du film d’animation de Walt Disney, où elle chante notamment : Un jour mon prince viendra. Elle décède à Paris le 16 juin 1962. Elle fut crématisée, ses cendres reposent au columbarium (N° 19432).

Baisse un peu l’abat-jour - Elyane Célis

Un jour mon prince viendra (Blanche-Neige) Elyane Célis

Sources : Hall de la Chanson, et personnelles (APPL 2006)