Navigation







Chanteurs lyriques - Arts du chant - Opéra

TAMBERLICK Enrico (1820-1889)

11eme division (5eme ligne, X, 19)
mercredi 5 juillet 2006.
 

Célèbre Ténor, interprète de Verdi

Enrico Tamberlick est né le 16 mars 1820 à Rome. Il fait des études de théologie et plus tard, se consacre à l’étude de l’art lyrique.

Il fait ses débuts à Naples en 1841 et ensuite, en 1843, à Lisbonne (Portugal), où sa voix subit une mutation profonde et un changement étrange, de profonde, sa teneur est devenue élevée. Il se rend à Saint Pétersbourg où il est nommé chanteur de la cour impériale.

Il voyage aussi en Amérique du sud et vient à Paris en 1858, où il chante dans l’Opéra Italien. Il remporte un vif succès par la perfection de son chant. Il excelle dans les compositions de Bellini, Rossini et surtout Verdi. Il est parfait dans Othello, le trouvère, Rigoletto et Don Ottavio. Il chante à Madrid en 1868 et déclanche l’enthousiasme du public. Il revient en 1869 et en 1877, à Paris.

Hector Berlioz, dans Les Soirées de l’Orchestre raconte : On joue le Fidelio de Beethoven. Personne ne parle à l’orchestre. Les yeux de tous les artistes étincellent, ceux des simples musiciens restent ouverts, ceux des imbéciles se ferment de temps en temps. Tamberlick, engagé pour quelques représentations par le directeur de notre Théâtre, chante Florestan. Il révolutionne la salle dans son air de la prison. Le quatuor du pistolet excite le plus violent enthousiasme. Après le grand final, Kleiner l’aîné s’écrie : -« Cette musique me met le feu dans l’estomac ! Il me semble avoir bu quinze verres d’eau-de-vie. Je vais au café, demander une...-« il n’y en a plus, lui jette Dimsky en l’interrompant, je viens de porter la dernière à Tamberlick qui l’a bien gagnée. »

Enrico Tamberlick est décédé à Paris le 14 mars 1889.