Navigation







Révolution - Empire - Restauration

REGNIER Claude Ambroise duc de Massa (1746-1814)

31eme division (4eme ligne, T, 34 - Cénotaphe)
vendredi 30 juin 2006.
 

Ministre de la Justice de l’Empereur Napoléon

Claude Ambroise Régnier, futur duc de Massa et de Carrara, est né à Blamont dans la Meurthe le 6 avril 1746. En 1789, il est avocat à Nancy. Il est alors élu député aux Etats-Généraux.

Tout d’abord, il se déclare partisan des idées nouvelles, mais, très vite, il déchante. Son enthousiasme fait place à une attitude plus tranquille et plus sereine. Il ne s’occupe plus désormais que de travaux d’organisation judiciaire.

Sous la Convention et pendant la Terreur, il se tient très prudemment à l’abri des orages et des exactions de tous genres. Il siège ensuite au Conseil des Anciens, il en devient même le président. Régnier se tourne alors tout à fait contre les jacobins.

Après l’expédition d’Egypte et le retour de Bonaparte en France, les projets de Régnier sont facilités et ses desseins peuvent s’accomplir.

Il aide le futur empereur lors du coup d’état du 18 brumaire, en présentant le projet de décret transférant les Conseils à Saint-Cloud. Bien que Régnier soit loin d’être un administrateur hors ligne, Napoléon Bonaparte l’associe à sa fortune en le faisant tout d’abord entrer au Conseil d’Etat, il est l’un des rédacteurs du Code Civil.

Il occupe les fonctions de : grand juge, ministre de la Justice et de la Police Générale en 1802 ; Il sera fait Grand-Aigle de la Légion d’Honneur en 1805 et duc de Massa en 1809. Il est Sénateur en 1811. Mais, en 1813, il quitte le ministère de la Justice. Il est nommé ministre d’état et président du corps législatif. Régnier, duc de Massa est décédé à Paris, le 23 juin 1814.

Sa dépouille mortelle a été transférée au Panthéon.

Repose dans la 31e division, son fils, Nicolas Régnier duc de Massa et de Carrara (1783-1851), Pair de France et plusieurs membres de la famille. (16 plaques sont apposées dans la chapelle).

Crédit photo : Régis_Forrestier (APPL 9 juin 2007)

Source portrait : Album du Centenaire, de la Révolution Française, dessin de H. Rousseau, Paris 1889 (APPL Juin 2007)