Navigation







Ecclésiastiques - Prêtres - Membres du clergé

SICARD Roch Ambroise, abbé (1742-1822)

39eme division (7eme ligne, N, 32)
jeudi 29 juin 2006.
 

Directeur de l’Institut des sourds-muets

succésseur de l’abbé de l’Epée

Roch Ambroise Luccuron Sicard est né au Fousseret en Haute Garonne, le 28 septembre 1742.

Il embrasse l’état ecclésiastique ; mais l’archevêque de Bordeaux, voulant établir une école de sourds et muets, envoya l’abbé Sicard à Paris pour y apprendre la méthode d’enseignement de l’abbé de l’Epée. Il réussit complètement dans cette charitable mission.

A son retour à Bordeaux, il fait prospérer l’établissement de cette ville. A la mort de l’abbé de l’Epée, en 1789, l’abbé Sicard est appelé à le remplacer dans la direction de l’Institution de Paris.

Malgré son désintéressement bien connu, il fait l’objet de persécution. Il est jeté en prison peu de jours avant la journée du 10 août, c’est par le plus grand des hasards qu’il échappe aux massacres de septembre.

A peine a-t-il recouvré la liberté, il a le courage de reprendre son poste à la direction de son établissement ; mais à la suite de la journée du 18 fructidor, il est, en sa qualité de rédacteur des Annales Catholiques, condamné à la déportation à Cayenne. Mais, il peut heureusement se dérober par la fuite à ce décret de proscription.

Ce n’est qu’après le 18 brumaire qu’il peut reprendre la direction de son institution. A la fondation de l’Institut, l’abbé Sicard a été appelé à faire partie de la classe répondant à l’ancienne Académie Française. Il meurt à Paris le 10 mai 1822.

L’abbé Sicard était un ami très proche de André-Daniel Laffon de Ladebat dont la tombe est d’ailleurs à proximité de la sienne. Ils avaient été successivement "Secrétaire du Musée de Bordeaux" et le 10 aout 1792 ce n’est pas "par hasard" que Sicard, enfermé à la prison de l’Abbaye, a échappé à la guillotine. C’est grâce à l’intervention d’André-Daniel Laffon de Ladebat qui a envoyé Chabot à la prison pour qu’on fasse sortir l’abbé de prison de justesse. Ensuite Ladebat a beaucoup travaillé avec Sicard pour l’éducation des sourds-muets (Cf image ci-dessous).

Enfin c’est André-Daniel Laffon de Ladébat qui a prononcé l’éloge funèbre de l’abbé Sicard lors de son enterrement au Père Lachaise.

Aimablement communiqué par M. Philippe Laffon de Ladébat (APPL 2010)