Navigation







Aréronautes - Aviateurs - Pionniers de la conquête des airs

BLANCHARD Sophie (1778-1819)

13eme division (2eme ligne, W, 29)
lundi 19 juin 2006.
 

Première aéronaute

Marie Madeleine Sophie Blanchard, née Armant, voit le jour à Trois-Canons en 1778. Elle est l’épouse de Jean-Pierre Blanchard, aéronaute français né aux Andelys en 1753 et mort à Paris en 1809. Le premier, il traverse la Manche en ballon de Douvres à Calais le 7 janvier 1785. Il est accompagné du Docteur Geffreries. Un vol La Haye-Paris devait avoir lieu en 1788, il semble bien qu’il n’ait jamais eu lieu. On doit à Blanchard la construction d’un aérostat qu’il manœuvre grâce à des sortes de rames fixées à la nacelle.

Jean-Pierre Blanchard est frappé d’apoplexie dans son ballon près de La Haye en 1808. L’année suivante, il fait une terrible chute qui sera mortelle après un atterrissage forcé. Sophie Armant, son épouse, est habituée à suivre son mari dans ses vols en ballon. A cette époque, les aérostiers sont tous des hommes, elle est la première femme à avoir effectué des sorties en ballon sur de longues distances.

Pour gagner sa vie, elle reprend l’œuvre de son mari. Elle s’associe à de grandes causes et fait des exploits artistiques en effectuant des oscillations avec son ballon, notamment en 1810. L’empereur Napoléon lui décerne le titre d’Aéronaute Impériale, elle apparaît avec son ballon au mariage de l’Empereur avec l’archiduchesse Marie-louise d’Autriche, et aussi, lors de la naissance du Roi de Rome en 1811. Au total, elle fait soixante sept montées. Elle se produit à vienne, Berlin, Amsterdam, Londres, Saint Pétersbourg, Rome, Turin et Bruxelles.

Mais, le 7 juillet 1819, elle effectue une montée en ballon au jardin de Tivoli à une hauteur de trois cent mètres avec pour projet de libérer un feu d’artifice sur le parc. Mais un des explosifs part trop tôt et enflamme le ballon. Le public, très nombreux, pense qu’il s’agit d’un exploit supplémentaire au spectacle et ne cache pas son enthousiasme, ce n’est que quand le ballon s’écrase sur les maisons et que l’on retrouve son corps sans vie que l’on mesure le drame.

Sa sépulture au Père Lachaise, fut érigée par souscription des habitants de Paris. Sophie Blanchard est considérée comme la première manœuvrière de ballon dirigeable, bien que le premier dirigeable ne soit homologué qu’en 1852.

Crédit photo : Annie_photos (APPL 2008)