Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Romanciers - Reporters

HELSEY Edouard (1883-1966)

95eme division
mercredi 28 août 2019.
 

Ecrivain et reporters

Edouard Helsey, de son vrai nom Lucien Coulond, voit le jour le 17 avril 1883 à Paris.

Décédé en 1966

Helsey avait été un des premiers grands reporters de la presse française au moment où celle-ci, devenant presse de grande information, dépêchait ses envoyés spéciaux à travers l’Europe et dans les cinq parties du monde.

Observateur autant qu’écrivain, sachant manier la couleur, noter le détail pittoresque aussi bien qu’étudier les raisons profondes, il avait, avec Albert Londres. Henri Béraud, André Roubaux, contribué à créer et à rehausser le genre.

Il avait débuté au " Gil Blas " en 1906 et collaboré ensuite à la revue " Comœdia " avant d’être, à partir de 1910, grand reporter et correspondant de guerre au journal " le Journal ".

En 1912, il fut le témoin des guerres balkaniques, mais c’est entre les deux guerres, principalement aux environs des années 1930, qu’Edouard Helsey connut une véritable célébrité.

Elle lui vint surtout - à lui qui avait suivi ou devait suivre l’occupation de la Ruhr, les campagnes du Rif et du Djebel-Druse, l’insurrection indienne, la guerre d’Abyssinie, la guerre civile espagnole - de l’affaire dite des autonomistes alsaciens, car à côté du dessinateur Hansi et de l’abbé Wetterlé, il avait mené une vigoureuse campagne contre les séparatistes. Son triomphe au procès de Colmar eut un retentissement dans toute la France et à l’étranger.

Edouard Helsey avait publié également des souvenirs et des romans, dont " les Aventures de l’armée d’Orient ", " Au pays de la monnaie de singe ", " Amstram gram ", " Terre d’Israël ", etc.

Il était depuis 1911 le mari de Mme Béatrix Dussane, sociétaire honoraire de la Comédie-Française.

Il était officier de la Légion d’honneur.

Il repose avec son épouse dans la 95eme division.

Sources :Wikipédia (E. Helsey)

Thierry Engels (APPL 2019)

Photos : Wikimédia Commons

(APPL 2019)