Navigation







Écrivains - Littérateurs - Romanciers - Historiens

PAILLERON Marie-Louise (1870-1951)

89eme division (1ere ligne)
lundi 8 juillet 2019.
 

Écrivaine et historienne

De son vrai nom, Louise Marie Julie PAILLERON voit le jour le 7 mai 1870 à Paris (7°)

Décédée le 12 février 1951 à Paris (7°).

Elle est la fille du poète Édouard PAILLERON (1834-1899) et de Marie BULOZ (1840-1913), fille de l’éditeur François BULOZ (1803-1877).

Marie-Louise PAILLERON est un écrivain et historienne spécialiste de la période romantique et du XIXème siècle.

Elle travailla pour la Revue des Deux Mondes et recevra en 1930 le Grand prix de littérature de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

Elle fut immortalisée par le célèbre peintre John Singer Sargent (1856-1925).

Œuvres

François Buloz et ses amis, quatre tomes, 1919-1924 :

La Vie littéraire sous Louis-Philippe. Correspondances inédites de François Buloz, Alfred de Vigny, Brizeux, Sainte-Beuve, Mérimée, George Sand, Alfred de Musset, etc., 1919

La Revue des Deux Mondes et la Comédie Française. Correspondances inédites de Georges Sand, Alfred de Musset, Madame François Buloz, Bocage, Alexandre Dumas, Rachel etc., 1920

Les Derniers Romantiques, 1923

Les Écrivains du Second Empire, 1924 Sainte-Beuve à seize ans d’après des carnets et des documents inédits, 1927 Souvenirs de Miette [Mme Paul Bourget] recueillis par Marie-Louise Pailleron, 1919

L’Enlèvement à la belle étoile. Histoire de M. de Saint-Géran, 1927

Les Auberges romantiques, 1929

Chambéry, 1929

Le Ruisseau de la rue du Bac, 1930

Pauline de Beaumont. L’hirondelle de Chateaubriand, 1930

Madame de Staël, 1931

La Vicomtesse de Chateaubriand, 1935

L’Affaire de West-Port, 1937

George Sand. Histoire de sa vie, trois tomes 1938-1942-1953

Histoire de sa vie

Les Années glorieuses de George Sand

George Sand et les Hommes de 48

Elle repose avec ses parents, dans la 89 ème division du cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Sources : Thierry Engels M.L Pailleron 2019)

Marie-Louise Pailleron [archive], sur le site de l’Académie française.

Portrait : M.L. Pailleron à 11 ans par John Singer Sargent (1856-1925).

Photo : APPL 2019)

(APPL 2019)