Navigation







Peintres - Dessinateurs - Graveurs - Décorateurs

AVATI Mario (1921-2009)

87eme division (Columbarium - Case 2900)
lundi 10 juin 2019.
 

Graveur illustrateur

Mario Avati est un peintre et graveur français, né le 27 mai 1921 dans la principauté de Monaco et mort à Paris le 26 février 2009, actif à Paris.

Après des études à l’école nationale des arts décoratifs de Nice et comme élève d’Édouard Goerg à l’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Mario Avati pratique, à partir de 1947, toutes les techniques de gravure.

Dix ans plus tard, il s’oriente, presque exclusivement, vers la manière noire, d’abord en noir, puis, à partir de 1969, en couleur.

Ce faisant, il a contribué à relancer cette technique graphique comme support d’expression populaire.

Plusieurs de ses gravures ont été reprises pour l’édition de timbres. Ainsi, en 1980, l’administration postale reproduit, à l’occasion de la Journée du timbre, la gravure Lettre à Mélie.

Mario Avati était membre de la Société des peintres-graveurs français et du Comité national de la gravure française.

L’œuvre

D’inspiration très classique, l’œuvre d’Avati, tourne quasi exclusivement autour de la nature morte - fruits, fleurs, objets mis en scène... - ou des animaux (les papillons par ex.), avec un traitement d’une grande rigueur géométrique, mais qui ne manque pas, à l’occasion, d’humour, à commencer dans le titre.

Très admiratif et inspiré par l’œuvre de Giorgio Morandi, Mario Avati disposait et organisait ses gravures d’une façon rappelant la composition des tableaux de Morandi.

En plus de la réalisation de centaines d’estampes, Mario Avati a illustré des ouvrages, en particulier de bibliophilie, parmi lesquels :

Lewis Carroll, Chiméra, deux contes photographiques, traduction de Bernard Citroën, frontispice d’Édouard Goerg, les Impénitents, Paris, 1955

Villiers de l’Isle-Adam, Contes cruels, Cercle Grolier, 1956 Brillat-Savarin, Aphorismes, menus et variétés, les Francs-bibliophiles, Paris, 1961

G. A. Dassonville, La Perle : un conte de Noël, Bagnolet, 1982 Nostradamus, Des confitures, Les Bibliophiles de France, 2010

Expositions

« Arrêt sur collections. L’œuvre gravé de Mario Avati ».

Récompenses

1957 : prix de la critique, Paris.

1969 : médaille d’or à la première exposition internationale d’art graphique de Florence.

1981 : grand prix des arts de la Ville de Paris.

1997 : prix de gravure, Portland Art Museum.

1997 : prix Nahed Ojjeh de l’Académie des beaux-arts.

Hommage

Depuis 2013, le prix de gravure Mario-Avati, doté de 40 000 $, est un prix de gravure décerné chaque année par l’Académie des beaux-arts.

Mario Avati repose au columbarium case 2900 avec son épouse Helen Avati, journaliste (1924-2011).

Sources : Wikipédia (Mario Avati)

Photo : M_Gesret (APPL 2019)

(APPL 2019)