Navigation







Magistrats - Procureurs - Conseillers - Avocats

CAZEAUX Louis (1845-1918)

58eme division
vendredi 28 décembre 2018.
 

Magistrat, avocat à la cour d’appel

Louis Cazeaux voit le jour le 25 juin 1845

Décédé à Paris le 28 décembre 1918

Ancien magistrat

Avocat à la cour d’appel

M. Louis CAZEAUX, ancien magistrat, avocat à la cour d’appel, président de l’œuvre de l’Adoration nocturne, décédé le 28 décembre 1918, à l’âge de 73 ans.

Extrait du journal La Croix, édition du 12 janvier 1919 :

« Tout jeune, lauréat et secrétaire de la Conférence des avocats, épris de justice, il est nommé, en 1878, substitut. Il réussit et peut attendre un brillant avenir.

Mais les décrets arrivent : on veut expulser les Congrégations et intimer des ordres à la magistrature. Il estime sa conscience engagée, il refuse, et, en dépit de toutes les instances pressantes et trompeuses, il n’hésite pas, lui, père de famille, par sa démission, à briser sa carrière.

Rentré à Paris, grâce à son talent et à ses relations, il se fait bientôt au barreau une belle situation. Il y défend avec zèle et succès de nombreuses Congrégations.

Mais cette activité professionnelle ne suffit pas à remplir sa vie et à calmer sa soif de dévouement. Nul, moins que lui, ne fut le serviteur inutile et ne comprit la foi sans les œuvres. Ami des pauvres, il les conseille au bureau d’assistance judiciaire : membre des Conférences de Saint-Vincent de Paul, il les visite, les secourt et les relève à l’occasion, sachant toujours inventer mille moyens délicats et discrets de bienfaisance pour ceux en qui il voyait les images de son Dieu.

Mais son œuvre de prédilection fut la propagation du culte du Saint-Sacrement, puis du Sacré-Cœur de Jésus. Que de nuits d’adoration et d’heures saintes il a suscitées ou passées pour le consoler des abandons de Gethsémani et des injures du Calvaire ! Quel zèle infatigable il a manifesté, pour le développement de l’Adoration nocture à Paris, en France, dans tout l’univers, quelle activité il a déployée pour l’organisation et le succès des Congrès Eucharistiques. »

Louis Cazeaux repose dans la 58ème division.

Sources : Journal La Croix (12 janvier 1919)

Photo : Wikimédia Commons

(APPL 2018)