Navigation







Sciences et techniques - Architecture

GAUDRIER Emile (1846-1918)

68eme division
lundi 21 mai 2018.
 

Architecte et aquarelliste

Joseph-Émile Gaudrier, voit le jour à Paris le 8 janvier 1846

Décédé dans cette même ville le 21 mai 1918

Architecte et aquarelliste français de la fin du XIXe siècle.

Élève primé de l’École impériale de dessin pour l’application des Beaux-arts à l’industrie, Joseph-Émile Gaudrier entre en 1865 à l’École des Beaux-arts et a pour maître Léon Ohnet.

Architecte de la Société foncière et de la Société immobilière Marbeuf, il a pour collaborateur Duchoiselle, avec lequel il partage pendant plusieurs années son agence parisienne, située depuis 1885 au no 10 de la rue d’Armaillé.

Gaudrier est également aquarelliste. Après avoir étudié cet art auprès de Théophile-Narcisse Chauvel et obtenu une médaille de bronze à l’exposition de Niort en 1882, il présente au Salon des artistes français de 1884 trois aquarelles représentant les falaises et les Graves de Villerville.

Abattoirs de la Vilette (Dessin de E. Gaudrier)

Au Salon de 1888, il en expose cinq autres, toujours consacrées aux paysages du littoral normand. Membre de la Société des artistes français, il lègue à cette association une somme de 4000 francs pour fonder un prix de peinture (paysage, marine) triennal.

Ce prix sera notamment attribué à Georges Delplanque (1928) et à Louis-Émile Galey (1931).

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (68e division).

Réalisations :

Aquarelle d’Émile Gaudrier représentant Villerville. Sauf mention contraire : à Paris.

Chalet de nécessités, Champs-Élysées (1874) Cf. Photo du chalet du terre-plein des Ambassadeurs.

Construction, pour Marie Biot, au 12 rue Galilée, à l’angle de la rue de l’Amiral-Hamelin (1884).

Surélévation, pour son propre usage, du 10 rue d’Armaillé (1885).

Construction, pour M. Chezal-Verneuil, au 3 rue Clément-Marot (1887).

Constructions, pour la Rente foncière, au 57 rue Pierre-Demours (1887).

Construction, avec Duchoiselle, de deux immeubles de rapport au 65 rue Nollet (1892).

Chapelle, Lagny (avant 1907).

Écoles, Lagny (avant 1907).

Emile Gaudrier repose dans la 68e division.

Sources : Wikipédia et divers.

L’éphéméride du Père Lachaise (FB)

Revue générale de l’architecture et des travaux publics, vol. XXII, 1864, col. 223.

Maxime Petibon, Indicateur du bâtiment et des travaux publics, Paris, 1893, p. 42.

Courrier de l’art, 27 juillet 1882, p. 354.

Explication des ouvrages de peinture, sculpture et architecture exposés au Palais des Champs-Élysées le 1er mai 1884, Paris, 1884, p. 251.

Explication des ouvrages de peinture, sculpture et architecture exposés au Palais des Champs-Élysées le 1er mai 1888, Paris, 1888, p. 246.

Etc.

Photos : Pierre-Yves Beaudoin et divers.

(APPL 2018)