Navigation







Ésotérisme - Sciences occultes - Spiritisme

BOUDET Amélie (1795-1883)

44eme division (1ere ligne)
jeudi 1er mars 2018.
 

Artiste française

Amélie Boudet voit le jour le 23 novembre 1795

Décédée le 21 janvier 1883.

Enseignante et artiste française

Elle fut l’épouse d’ Allan Kardec , le fondateur du Spiritisme .

Après sa mort, elle est devenue la principale autorité mondiale sur le spiritisme.

Elle était la fille unique de Julien Louis Boudet, notaire, et Julie-Louise Seigneat de Lacombe, enseignante. En grandissant, elle était connue sous le surnom de "Gaby".

Mariage

Amélie Boudet, son mari Allan Kardec et The Spirits Book . Le 9 février 1832, elle a épousé Allan Kardec .

Carrière

Selon le biographe Henri Sausse, elle fut une enseignante de premier ordre qui fonda la première Escola Normal Leiga sous la direction de Johann Heinrich Pestalozzi, sur le boulevard Saint-Germain à Paris, où elle vécut toute sa vie.

Elle est diplômée de l’École Normale et est devenue professeur d’école primaire, puis professeur de littérature et des beaux-arts.

Elle est l’auteur de trois livres : Fabulae Primaveris (1825), Notions de Dessin (1826) et L’Essentiel dans les Beaux-arts (1828).

Elle était aussi poète et artiste et possédait une maîtrise des techniques traditionnelles.

Rôle dans la création du spiritisme

À partir de 1856, Amélie Boudet aide son mari à codifier le spiritisme, lui sert de secrétaire et lui donne des conseils dont il tient beaucoup compte.

Lorsqu’on a demandé à Allan Kardec de fonder la Revue Spirite , la librairie spiritualiste et la Société parisienne locale des études spirites, c’est A. Boudet qui l’a encouragé à se consacrer à cette publication malgré de nombreux détracteurs.

Après la mort de son mari en 1869, Boudet assume toutes les responsabilités nécessaires à la gestion du spiritisme en France et dans le monde. Elle a assumé la gestion de la Revue Spirite et de ses publications, obtenant des droits sur les œuvres spiritualistes de Kardec.

Sur la tombe d’ Amélie-Gabrielle Boudet et Allan Kardec au Cimetière du Père Lachaise on peut lire : " Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi" (« Être né, mourir, renaître encore, et ainsi progresser sans cesse, telle est la loi »).

Amélie Boudet est morte dans sa maison de Paris le 21 janvier 1883 et a été enterrée à côté de son mari au cimetière du Père Lachaise .

Ouvrages publiés :

Fabulae Primaveris (1825)

Notions de Dessin (1826)

L’Essentiel dans les Beaux-arts (1828)

Honneurs

En 2004, l’Institut Amélie Boudet, centre spirituel parisien du spiritisme, porte son nom.

Elle repose avec Allan Kardec dans la 44eme division. Leur tombeau est le plus fleuri du Père-Lachaise. La photo ci-dessous a été prise à la Toussaint 2017...

Sources : Wikipédia et divers

Souto Maior, Marcel . Kardec - Une Biografia (1ª édição). São Paulo : Ed. Record, 2013.

Wantuil, Zêus et Francisco Thiesen. Allan Kardec, Meticulosa Pesquisa Biobibliográfica . Vol. 3. Rio, RJ, Brésil : Federação Espírita Brasileira, Departamento Editorial, 1979. Imprimé.

Institut Amélie Boudet - Biographie d’Amélie Boudet.

Photos : Amélie Boudet et Allan Kardec (Portrait)

(APPL 2018)