Navigation







Magistrats - Juges - Auxilliaires de justice - Juristes - Conseillers

GASTAMBIDE Raoul (1878-1938)

14eme division
mercredi 14 février 2018.
 

Conseiller référendaire et poéte

Raoul Adrien Ernest Gastambide voit le jour le 14 février 1878 à Paris.

Décédé le 10 décembre 1938 à Paris.

[ A la Cour des Comptes, Raoul Gastambide, remplit les fonctions sévères de conseiller référendaire et consacre une part de sa vie à la vérification des comptabilités publiques.

Bénédictin laïque, il rédige d’arides injonctions ; le fouet de la censure au repos, il s’arme d’une marotte garnie de grelots ; comme Armand Silvestre il écrit pour la scène des poèmes d’une grâce légère et a la bonne fortune de s’associer des compositeurs de talent qui mettent ses lyrics en valeur.

Avant la guerre, Raoul Gastambide donne au Théâtre Moderne Amour défendu, un acte en vers, musique de Georges Villain.

En 1913, Jules Mazellier, grand prix de Rome, écrit pour lui la partition de Graziella ; ce poème romantique en 5 actes d’après le roman de Lamartine est joué successivement à Rouen, Toulouse, Cannes, puis en 1925 à l’Opéra-Comique.

Le même maître, en 1927 à l’Opéra, illustre de sa musique Les matines d’amour, fabliau-miracle ; puis Mirandoline, hôtelière de Venise, comédie musicale que la Tournée Baret promène de casino en casino à travers les villes d’eaux de France.

Bientôt l’Odéon représentera de notre poète un acte en vers La farce du pasté et de la tarte, que le Théâtre de l’Avenue nous a déjà fait entendre en 1930.

Mais le succès du librettiste éclate avec Riquet à la houppe, orchestré par le membre de l’Institut Georges Hue. Ici la musique épouse de si près le frais poème tiré du conte de Perrault que les talents sont confondus et que l’on ne sait auquel des deux collaborateurs on doit le meilleur du plaisir reçu ; le lyrisme de l’un, l’harmonie de l’autre, enveloppent le spectateur de leur harmonie soudée.

Raoul Gastambide détient encore dans ses cartons d’autres œuvres destinées à charmer les amateurs de beau théâtre ; le poète agréable qu’il est trouvera encore le parfait musicien qui le comprendra, car les fées le protègent autant que Riquet, son héros favori :

Nous voici toutes qui t’aimons,

Nous t’avons comblé de nos dons,

Te les versant, comme l’aurore

Epanche les clartés de sa riante amphore. ]

(Extrait de la revue Le Domaine, édition : juillet 1932)

Raoul Gastambide repose dans la 14ème division.

Reposent également dans ce tombeau : Jules Gastambide (1846-1944) qui finança le monoplan qui porte le nom de Gastambide-Mengin.

Sources : Revue le Domaine (Juillet 1932)

Biographie de Raoul Gastambide

Éphéméride du Père-Lachaise (FB 2018)

Crédit photo : Pierre-Yves Beaudouin (Wikimedia Commons)

(APPL 2018)