Navigation







Monuments remarquables - Faune & Flore

FAUNE ET FLORE DU PÈRE LACHAISE

Le plus grand espace vert de Paris
lundi 11 décembre 2017.
 

Faune et flore

Avec ses 44 hectares, la première nécropole intra muros de Paris est aussi l’un des plus importants espaces verts. On y dénombre 5 300 arbres, soit un arbre pour treize sépultures.

On y trouve essentiellement des érables, des frênes, dont le plus vieux fut planté en 1849, il faisait en 1991 une circonférence de 3,50 mètres et une hauteur de 20 mètres, des marronniers, des thuyas ainsi que des acacias, hêtres, l’un d’eux protège Gérard de Nerval et Charles Nodier dans la 49e division, tandis que Balzac juste en face n’a pas d’arbre, noyers, platanes, robiniers, sophoras, tilleuls. Au total, 400 espèces végétales ont été recensées.

Le cimetière contient deux arbres remarquables situés dans la 77e division. Le premier est un Érable de Montpellier (Acer monspessulanum L.) remarquable en raison de son âge. Planté en 1883, il mesure actuellement 12 mètres de haut et 2,25 mètres de circonférence.

Le plus vieil arbre du Père Lachaise... Hêtre pourpre, planté en 1832, depuis, coupé usé par l’âge et le temps...

Le second est un Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum L.) remarquable en raison de son âge et de sa circonférence. Planté en 1880, il mesure 22 mètres de haut et 3,45 mètres de circonférence.

Dans la 77e division se trouve également un Arbre à perruque (Cotinus coggygria).

La 75e division possède une espèce rare : un Gutta-percha (Eucommia ulmoïdes), originaire d’Asie. Tandis qu’Edmond About est à l’ombre d’un bouleau.

Le développement parfois excessif et non contrôlé de la végétation est critiqué.

Le monument aux morts d’Albert Bartholomé est masqué partiellement par les arbres et l’humidité accélère la détérioration du monument48.

Il n’y a qu’un seul chêne au Père-Lachaise, car autrefois on ne plantait pas de chêne dans les cimetières, et dans celui-ci le sol très calcaire ne lui est pas favorable. On trouve également un couple de Gingko biloba ce qui lui permet de fructifier.

Chemin des Chèvres...

La faune du Père-Lachaise est composée d’une quarantaine d’espèces d’oiseaux, dont des corneilles, des chouettes hulottes, des faucons crécerelles, des éperviers, des mésanges, des grimpereaux, des sittelles, des moineaux, des gobe-mouche gris et des rouge-queue à front blanc. On observe également des chats, des lézards, des chauve-souris, des fouines, des hérissons et des écureuils roux.

Un essaim d’abeilles avait même trouvé refuge dans la tête en bronze de la statue de Casimir Perier.

264 espèces de coléoptères et une centaine de papillons ont été recensés.

Sources : Wikipédia et divers (2017)

(APPL 201)