Navigation







Dessinateurs - Peintres - Décorateurs - Illustrateurs - Graveurs

FRANC - NOHAIN Marie Madeleine (1878-1942)

89eme division
mardi 26 septembre 2017.
 

Peintre et Dessinatrice française

Eté 1934 : Francine (à gauche) et Marie-Madeleine Franc-Nohain

Marie Madeleine Franc-Nohain, née Dauphin, voit le jour le 6 juin 1878 à Valmondois

Décédée à Tours (Indre-et-Loire) le 1er septembre 1942.

Peintre et dessinatrice française

Originaires de Béziers, ses parents habitent Paris. Son père Léopold, musicien et compositeur, côtoie de nombreuses personnalités littéraires et artistiques dont Mallarmé, qui deviendra un grand ami et qui le mènera à l’écriture poétique.

En 1898-1899 : Marie-Madeleine Dauphin, artiste peintre, publie ses premiers dessins dans le journal L’Aube méridionale, auquel collabore son père.

Le 3 mars 1899 : mariage de Marie-Madeleine Dauphin et de Maurice-Etienne Legrand, tour à tour, avocat, sous-préfet, écrivain, librettiste et poète. Maurice Legrand adopte pour nom de plume « Franc-Nohain ».

Le 16 février 1900 : naissance de Jean-Marie Legrand, dit Jean Nohain ou Jaboune.

Le 19 août 1903 : naissance de Claude Marie Eugène Legrand, dit Claude Dauphin, futur acteur de cinéma.

Dès 1902 : Marie-Madeleine Franc-Nohain donne des illustrations pour Le Rire (signant « mf-n » ou « Maud Franc-Nohain »), puis pour Le Journal des dames et des modes (1912-1914) où elle adopte pour paraphe définitif « mfn » ; elle contribuera plus tard au journal Benjamin créé par son fils Jean.

1915 : Marie-Madeleine Franc-Nohain entourée de ses enfants. Debout : Claude Dauphin et Jean Nohain. Dans les bras de sa mère : Francine Franc-Nohain

En 1914 les éditions Grasset éditent à grands frais son premier album Le Journal de bébé, vendu en deux versions : bleu pour les garçons, rose pour les filles.

Cet ouvrage sera réédité en 1927 (Grasset), en 1980 (Nestlé) et en 1987 (Metropolitain Museum of Art).

Le 17 décembre 1914 : naissance de sa fille Francine, ainsi prénommée par élan patriotique mais aussi par référence au nom de plume de son père.

1920-1942 : illustre de nombreux livres pour enfants chez Plon, Flammarion, mais surtout Larousse, Desclée de Brouwer et Mame.

En 1940 : afin d’éviter l’occupation allemande, quitte Paris pour Genillé, près de Tours, avec sa fille Francine et sa belle-fille (femme de Claude).

Au début de l’été 1942, tombe gravement malade, elle est hospitalisée à l’hôpital de Saint-Symphorien, à Tours, pour être opérée à la mi-août.

Elle décède le le 1er septembre 1942.

Elle repose dans la 89e division avec son mari Franc-Nohain (1872-1934), ses fils Jean Nohain (1900-1981) et Claude Dauphin (1903-1978).

Sources : Les albums Mame - Marie Madeleine Franc-Nohain

Participation de Thierry Engels (APPL 2017)

Photo : Annie_Photos (APPL 2008)

(APPL 2017)