Navigation







Religion réformée - Ministres du culte - Pasteurs

RABAUT POMIER Jacques Antoine (1744-1820)

39eme division
dimanche 21 mai 2006.
 

Député à la Convention

Jacques Antoine Rabaut dit Rabaut Pomier est né le 24 octobre 1744 à Nîmes. Il est le fils du célèbre pasteur du « Désert » et le frère cadet de Jean-Paul Rabaut de Saint Etienne, pasteur à Montpellier. Il embrasse les idées nouvelles et se rallie à la Révolution.

Il est officier municipal à Montpellier et est élu à la Convention nationale par le département du Gard en 1792.

En janvier 1793, lors du procès du Roi Louis XVI, il vote pour le bannissement du monarque déchu. Ainsi que son frère, il vote pour la mise en accusation de Jean Paul Marat.

On note peu d’interventions de sa part à la Convention, omis sa participation à la protestation contre l’arrestation des Girondins.

Suspecté, il est décrété d’arrestation le 14 octobre 1793, il est alors arrêté et emprisonné à la Conciergerie en décembre 1793.

Fait du hasard ou volonté occulte, il est oublié dans sa geôle et échappe ainsi à la guillotine. Il revient siéger à la Convention thermidorienne après la chute de Robespierre le 9 thermidor an II (27 juillet 1794).

Rabaut-Pomier est ensuite élu au Conseil des Anciens et y siège jusqu’en mai 1798. Il approuve le coup d’état du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799) et est nommé pasteur de l’Eglise réformée de Paris.

Il n’occupe plus dès lors que son poste pastoral.

Il meurt à Paris le 16 mars 1820.

Il repose dans la 39e division.

Concession à perpétuité au nom de Mme veuve Rabaut-Pomier

Incription :

Je sais en qui j’ai cru

Sources : Jules Moiroux, Le Père Lachaise, Paris 1908. P.287