Navigation







Révolution - Empire - Restauration

BOYER DE REBEVAL Joseph général baron ( 1768-1822)

37eme division (1ere ligne, R, 34)
samedi 20 mai 2006.
 

Général baron de l’Empire

Joseph Boyer de Rebeval est né à Vaucouleurs en 1768.

Ce militaire de carrière commença au régiment d’Auxonne comme canonnier en 1787.

Il est lieutenant en 1792.

En 1794-96, il est aux armées de Sambre-et-Meuse, en Italie en 1797 où il est blessé et ensuite à l’armée du Danube.

Il devient aide de camp du général Duhesme. Soldat courageux et intrépide, il s’illustre à diverses reprises notamment à Lodi le 4 juin 1800.

Boyer de Rebeval passe ensuite dans le régiment des Chasseurs à pied de la Garde, en 1805, avec le grade de chef de bataillon, il fait les campagnes de 1805, 1806 et 1807.

Il fait la campagne d’Espagne en 1808. Il participe ensuite à la campagne d’Allemagne de 1809 où il commande la 2e brigade de la division du général Gudin à Wagram les 5 et 6 juillet 1809.

Il est fait baron de l’Empire en janvier 1809 et général de brigade en juin.

En 1811, il repasse dans la Garde. C’est sous cette arme qu’il sert en Russie en 1812 où il est blessé à la Moskowa le 7 septembre 1812.

Après la retraite, les français sont refoulés en Allemagne, il participe à la campagne de 1813.

Il est de nouveau blessé à Dresde le 28 août 1813. Boyer de Rebeval est alors nommé général de division et commande la 3eme division de la Jeune Garde à Lille fin décembre.

En janvier 1814, il est chargé de poursuivre les conscrits réfractaires aux alentours de Béthune.

En février 1814, il prend le commandement de la 2e division de la Jeune Garde en formation à Paris.

Il est envoyé avec sa troupe sur l’Essonne presque immédiatement.

Il est encore blessé à Craonne le 7 mars. Il se distingue aux batailles de Laon les 9 et 10 mars, et Reims les 12 et 13 mars.

Sa division est dissoute le 12. Il commande alors une division tirée des dépôts de Paris et participe a la défense de a capitale.

En 1815, il commande une division censée se réunir à Poitiers, il ne combat donc pas à Waterloo. Joseph Boyer de Rebeval meurt à Paris en 1822. Son nom est inscrit au côté Est de l’Arc de Triomphe.

Sources : Les Gloires Militaires de la France, par Charles Mulliè, Paris, 1851.

Tableau : La bataille de Pantin (1814)

(APPL 2016)