Navigation







Dessinateurs - Peintres - Décorateurs - Illustrateurs

ARANA Alfonso (1927-2005) (10)

10eme division
mardi 18 juillet 2017.
 

Artiste peintre

Alfonso Arana voit le jour en 1927

Décédé à Paris le 18 novembre 2005

Artiste peintre Porto Ricain

Arana est né à New York City de parents Portoricains.

Quand il était jeune, la famille s’est déplacée à San Sebastian, Porto Rico, là où le jeune peintre a passé sa jeunesse.

À l’âge de six, Arana fait sa première image et l’a présentée à sa mère.

Son père, un homme d’affaires, n’a pas voulu que son fils devînt un artiste. Ceci a causé un fossé important entre le père et le fils.

En tant que jeune homme, Arana a étudié l’art au Mexique dans l’Atelier de Jose Bardasano, à l’École de Manhattan des arts à New York, puis à l’ Academie Julien et Beau-Arts de DES de L’Ecole de Paris.

Arana sera diplômé de l’ Université Américaine à Washington D.C..

En tant qu’artiste, Arana est devenu notoire pour ses modèles en forme d’amande, creusant pourtant les yeux expressifs dans un visage sans crâne et avec un corps légèrement surdimensionné.

Il est également bien connu pour son usage de la lumière, et ses couleurs sophistiquées et presque transparentes.

Arana lui-même définit son modèle comme expressionniste et de manières.

L’artiste a par le passé expliqué que ses figures humaines vivantes et expressives n’ont aucun crâne parce que "elles sont des réceptacles des choses actives dans le monde de même que Dieu, nature, la vie, celui que nous voulions."

Ses travaux ébranlent souvent pour le degré d’expression montré par ses figures silencieuses. La plupart des initiés à son modèle pourraient trouver ses peintures dérangeantes.

Cependant, après une première période, les spectateurs de ses peintures trouvent souvent la beauté dans les expressions de la figure.

Arana a montré son travail à Tokyo, Paris, New York, Mexico, Porto Rico, et l’Espagne.

Sa réputation a été établie de Porto Rico. En 1986, il a créé Fundación Francisco Arana, une organisation consacrée à l’art adoptif dans les jeunes. Une fois par an, Fundación donne à un étudiant d’art exceptionnel une bourse pour habiter et étudier à Paris.

Arana a souffert La maladie de Parkinson pendant quelques années et mort des complications associées, le 18 Novembre 2005 dans sa maison de Paris, veillé par son épouse Simone Christophe, et sa fille Rosa Meléndez Ibarra.

De son art, Arana dit :

"Mes figures ont les éléments de la vie et s’allument. Cette lumière qui envahit le corps est le côté spirituel de ces êtres et moi aiment la peinture dans cet espace spirituel. Chaque figure dépasse la vie au delà de la vraie vie et je sens les êtres venir chez de moi et puis de I, moi-même deviennent une partie de leur monde. Ils sont vrais à moi, ils sont mes amis".

Il repose dans la 10e division.

Sources : Wikipédia et divers

Photo : Régis Forrestier APPL 2017

(APPL 2017)