Navigation







Militaires français - Grande Guerre 14-18 - Morts pour la France

BOURDEL Henri (1887-1916)

89eme division
jeudi 29 décembre 2016.
 

Grande Guerre 14-18

Henri Michel Joseph Bourdel voit le jour à Paris 7emme, le 22 septembre 1887

Décédé le 29 décembre 1916.

Capitaine au 312e Régiment d’Infanterie

Tué à l’ennemi à Chassancourt (Meuse)

Mort pour la France

Le capitaine Henri BOURDEL, 29 ans, imprimeur éditeur dans la Librairie Plon, Nourrit et Cie, est tué non loin de Verdun .

« Tué d’une balle au front le 29 décembre 1916 au Mort-Homme, en entraînant sa compagnie à l’assaut d’une tranchée, le capitaine Henri Bourdel qui avait échappé par miracle aux sanglants combats de Lorraine et des Éparges, qui depuis sept mois prenait part à la défense héroïque de Verdun, et que son courage et son esprit de sacrifice désignaient » (Paul Bourget).

Le capitaine Henri Bourdel était le fils d’Henri Joseph Bourdel et de Louise Henriette Nourrit.

Eugène Plon étant mort sans descendance en 1895, la maison était passée aux mains des héritiers de Robert Nourrit : Pierre Mainguet et Joseph Bourdel, ses deux gendres, et Adolphe Nourrit, son fils.

L’arrivée de la quatrième génération était intervenue peu de temps avant la Première Guerre mondiale avec l’entrée en scène d’Henri Bourdel, Henri et André Mainguet...

...trois héritiers ou futurs héritiers de la maison Plon morts au combat : le capitaine Nourrit blessé le 12 septembre 1915 à Tracy-le-Val et décédé le 26, André Mainguet, blessé mortellement à Andechy, dans la région de Roye, le 5 novembre 1914.

Le capitaine Bourdel repose dans la chapelle familiale de la 89e division.

Sources : Mémoires des hommes (1914-1918)

Éphéméride du Père-Lachaise (Henri Bourdel 2016)

Photos : Archives Morts pour la France et Pierre-Yves Beaudoin (Wikimédia Commons 2016)

(APPL 2016)