Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Professeurs

ALGLAVE Emile (1842-1929) (55)

55eme division
lundi 21 novembre 2016.
 

Professeur de droit

Emile Alglave voit le jour le 27 avril1842 à Valenciennes (Nord).

Décédé à Paris entre août 1928 et le 15 mai 1929 à l’âge de 87 ans.

Professeur de droit commercial et publiciste

Fils d’un notaire, il commença ses études à Valenciennes et les acheva au lycée Louis-le-Grand de Paris.

Il obtint plusieurs nominations au concours général et réussit les baccalauréats ès sciences et ès lettres. Il suivit alors les cours des facultés de droit, de sciences, de médecine et de théologie, matière dont il fut reçu bachelier en 1862.

Elève de l’école des Chartres, il y obtint le diplôme d’archiviste-paléographe en date du 9 janvier 1865, avec une thèse sur le "Droit mérovingien d’après la loi des francs ripuaires", qui n’a pas été imprimée.

Il sera fait docteur en droit en 1868 avec une thèse intitulée "Droit d’action du ministère public et théorie des droits d’ordre public en matière civile".

Il fut reçu au concours d’agrégation des facultés de droit en 1870 et agrégé à la Faculté de droit de Douai où il fut chargé du cours de droit administratif et du cours de droit romain, ainsi de d’un cours d’économie politique à la Faculté des sciences de Lille.

En 1864, avait fondé avec Yung, la Revue des cours scientifiques et la Revue des cours littéraires qui devinrent la Revue scientifique (Revue rose) et la Revue politique et littéraire (Revue bleue), qui avaient pour but de faire connaitre les leçons les plus intéressantes données au Collège de France et à la Sorbonne. Il les dirigea jusqu’en 1880.

En 1874, Alglave soutint, sans succès, la candidature républicaine conservatrice de Levavasseur, à la députation de l’Oise contre le duc de Mouchy, candidat bonapartiste.

Il se consacra alors à la direction de ses deux revues.

Alglave fait partie de la "Société d’Economie politique qui défend le libéralisme et combat le socialisme.

Mais Alglave est surtout connu pour son projet de monopole facultatif des alcools qui faisait suite à une réforme des taxes sur les tabacs adoptée par le gouvernement ? Des considérations sociales, morales, hygiéniques, vinrent soutenir ce projet.

Alglave accentua le côté anti-alcoolique, sans fanatisme et proposa un texte articulé en 59 articles visant à "réprimer l’alcoolisme et à réformer le mode de perception de l’impôt sur les alcools" (1891).

Suite dans document joint....

Emile Alglave, professeur de droit commercial

Emile Alglave repose dans la 55e division.

Sources :Philippe Paschel - Les professeurs du C.N.A.M - vol. 1 1994. (631)

Thierry Engels (APPL 2016)

Crédit photo :

‎BAROT Odysse / YUNG Eughène / ALGLAVE Emile ..//.. Sous la direction d’Odysse Barot (1830-1907), puis d’Eugème Yung (1827-1887) et Emile Alglave.‎ Revue des cours scientifiques de la France et de l’étranger.‎

(APPL 2016)