Navigation







Sciences et Techniques - Architecture

GODDE Joseph Antonin (1781-1869)

27eme division (1ere ligne, S, 29)
mardi 16 mai 2006.
 

L’architecte du portail du Père Lachaise

Joseph Antonin Godde est né en 1781 à Breteuil-sur-Oise.

Issu d’une petite famille d’entrepreneurs établie à Breteuil sur Oise depuis le XVIIe siècle, Godde était le fils d’Alexandre Godde entrepreneur de bâtiments qui travailla à Amiens de 1796 à 1819.

Entré à l’école des Beaux-Arts en 1796, il suivit les cours de Delagardette qui lui enseigna les théories de Vignole.

Aprés des études peu brillantes et des échecs répétés au Prix de Rome, il commenca sa carrière en 1801 comme inspecteur des travaux publics du département de la Seine.

Il vécut à Paris jusqu’à sa mort et fut l’architecte de la Ville de Paris.

C’est un architecte néoclassique français. On lui doit beaucoup de monuments religieux ainsi que des bâtiments publics. Il fut architecte de la ville de Paris de 1813 à 1830.

Godde fut un architecte fécond, à son actif, il a trente édifices religieux, quatre presbytères, six édifices publics, quatre édifices privés et trois monuments funéraires. Il fut très inspiré par l’Eglise Saint-Philippe-du-Roule de Chalgrin.

Parmi ses principales réalisations il y a : l’église de Boves en Picardie (1805-1818), l’ancien Séminaire de Saint Sulpice à Paris, Une partie non négligeable de l’ancien Hôtel de Ville de Paris ( détruit pendant la semaine sanglante de la Commune) en collaboration avec Lesueur, les Hôtels particuliers du banquier Hagerman, situés rue de Londres à Paris, l’église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement dans le IIIe à Paris, L’église Saint-Pierre-du-Gros-Caillou à Paris dans le VIIe arrondissement.

Pour le cimetière du Père Lachaise, on lui doit le portail monumental de l’entrée principale boulevard de Ménilmontant et la chapelle construite sur l’emplacement de l’ancienne maison des jésuites et du confesseur de Louis XIV, le père d’Aix de la Chèze, ou Chaize.

Godde est décédé en 1869, dans la misère et l’oubli suite à des opérations immobilières à risque, notamment dans le quartier de la Gare à Paris-Ivry.

Il repose dans la 27e division.

Sa sépulture aurait bien besoin d’une restauration.