Navigation







Musiciens - Compositeurs - Editeurs de musique

TAFFANEL Paul (1844-1908)

44eme division
mercredi 27 avril 2016.
 

Flûtiste et compositeur

Claude Paul Taffanel, voit le jour à Bordeaux le 16 septembre 1844

Décédé à Paris le 22 novembre 1908

Considéré comme le fondateur de l’école française de flûte traversière, qui domina la discipline de cet instrument tant au plan de la composition que de l’interprétation pendant la majeure partie du xxe siècle. Il était également chef d’orchestre.

Paul Taffanel reçut ses premières leçons de flûte de son père à l’âge de 9 ans et donna son premier concert dès l’année suivante.

Il étudia au Conservatoire de Paris sous la direction de Louis Dorus, et en sortit diplômé en 1860. À 16 ans, il remporta son premier prix de concours d’interprétation, et de là mena 30 ans durant une carrière de soliste.

Il appartenait à une génération de musiciens (celle de Dvorák, Bartók, Sibelius) qui cherchait à promouvoir un style national en musique : Taffanel était un activiste du style musical français.

En 1879, il créa la Société de musique de chambre pour instruments à vent, et remit ainsi à la mode les compositions pour instruments à vent de musiciens de la fin du XVIIIe siècle, tels que Mozart. La position jusque-là dominante du piano et des cordes dans la musique de chambre commença de ce moment à régresser.

En 1890, il dirigeait l’orchestre du Conservatoire, et en 1893, il y devint professeur de flûte, modernisant le répertoire (pour y réintroduire les compositeurs étrangers, tels que Bach) et les méthodes pédagogiques.

Il enseignait à ses étudiants à jouer doucement et d’un jeu régulier, avec un bon contrôle des vibratos. En 1897, il avait obtenu la direction des orchestres, tout en continuant à enseigner la flûte.

Il laissa inachevée une grande méthode de flûte, 17 Grands Exercices journaliers de mécanisme, complétée après sa mort par deux de ses élèves, Louis Fleury et Philippe Gaubert.

(Il dédia d’ailleurs son œuvre Andante pastoral et Scherzettino à son élève Philippe Gaubert.)

Cette méthode reste de nos jours une des plus connues de par le monde pour la découverte de l’instrument.

Taffanel fut victime d’une attaque en 1901, et mourut à Paris quelques années plus tard, écrasé par le surmenage. Ayant abandonné la plupart de ses fonctions officielles, il tint cependant à conserver sa classe de flûte au Conservatoire jusqu’à sa mort.

Il fut marié avec Geneviève Deslignières (1852-1940), sœur de l’architecte Marcel Deslignières (1847-1914), qui conçut deux maisons du couple Taffanel.

La première se situait au 8 de l’avenue Gourgaud dans le 17e arrondissement de Paris et la seconde était la villa Espérance à Hyères. Paul et Geneviève sont les parents de Jacques Taffanel.

Paul Taffanel était officier de la Légion d’Honneur

Œuvres :

Taffanel composa plusieurs classiques du répertoire de la flûte traversière, dont :

Andante Pastoral et Scherzettino

Grande Fantasie (Mignon)

Fantasie, Thèmes/ Der Freischutz

Quintette en sol mineur (pour quintette à vent)

Dédicaces d’œuvres :

Albert Périlhou lui a dédié sa ballade pour flûte et piano.

George Enescu lui a dédié son œuvre "Cantabile et Presto"

-  - -

Inscriptions :

Jules TAFFANEL 1811-1890

Juliette TAFFANEL 1880-1881

Claude Paul TAFFANEL 1844-1908 président de l’association des artistes musiciens, professeur au conservatoire, officier de la légion d’honneur

Geneviève TAFFANEL née de SAINT AUBINE DESLIGNIERES 1852-1940

Marie SAMARAN née TAFFANEL 1882-1962

Sources : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Claude-Paul Taffanel » (voir la liste des auteurs).

(APPL 2016)