Navigation







Hommes politiques - Sénateurs - Représentants du peuple

DUBOIS Emile Jules (1853-1904)

81eme division (1ere ligne, N, 6)
mardi 19 avril 2016.
 

Médecin et député

Emile Jules Dubois voit le jour à Saint-Léonard (Haute-Vienne) le 28 décembre 1853

Décédé le 7 mai 1904 à Paris.

Député de la Seine de 1898 à 1904.

Emile Dubois, après avoir été professeur des Ecoles de la ville de Paris, s’établit dans le 14e arrondissement comme docteur en médecine, et fut élu conseiller municipal dès 1882, puis président du Conseil général de la Seine, charge qu’il occupa du 3 avril 1897 au 15 juin 1898.

Elu pour la première fois député de la Seine (14e arrondissement, deuxième circonscription) aux élections générales législatives du 22 mai 1898, au second tour de scrutin, il réunit alors 3.743 voix sur 6.698 votants contre 2.689 au député sortant « révisionniste » c’est-à-dire boulangiste, Michelin, qu’il avait distancé dès le premier tour (2.358 voix contre 2.044).

Inscrit au groupe républicain socialiste, il fut membre de diverses Commissions, dont celle de l’enseignement puis celle de l’hygiène publique dont il suscita la création en 1900, puis assuma la présidence en 1901 ; il consacra avant et après cette date de nombreuses propositions de loi aux matières relevant de sa compétence professionnelle : prévention des maladies contagieuses (tuberculose surtout), surveillance sanitaire dans les lycées, salles d’isolement pour contagieux dans les hôpitaux, etc.

Réélu dans sa même circonscription de Paris (14e) aux élections générales du 11 mai 1902, au second tour de scrutin, par 4.784 voix sur 8.736 votants, il avait cette fois pour principal adversaire, sous l’étiquette « nationaliste », le Dr Andriveau qui recueillit 3.791 voix, son ancien adversaire, M. Michelin « nationaliste » n’arrivant cette fois qu’en troisième position (en quatrième au premier tour).

Membre de diverses Commissions, dont celle de l’armée et celle de l’hygiène publique, dont il reprend la présidence, il continue de vouer à celle-ci le meilleur de son activité : propositions de loi ou de résolution, interventions en séance, interpellations, restent généralement vouées à la promotion de l’hygiène, à la lutte contre les maladies professionnelles, et surtout contre la tuberculose (notamment dans l’armée).

Il mourut prématurément, en cours de mandat, le 7 mai 1904, à Paris, à l’âge de 51 ans.

Ce décès ayant eu lieu durant l’intersession, il ne fut pas prononcé d’éloge funèbre.

Emile. Dubois publia de nombreux travaux scientifiques et littéraires. Il fut membre de la Commission supérieure de l’Exposition universelle de 1900.

Sources : Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (J.Joly)

Portrait d’Emile Dubois, Assemblée Nationale

Photo 2 : P-Y Beaudoin (Wikimédia Commons)

(APPL 2016)