Navigation







Entrepreneurs - Manufacturiers - Administrateurs

RICHARD Jules (1848-1930)

89eme division
dimanche 17 avril 2016.
 

Industriel français

Jules Richard voit le jour le 19 décembre 1848

Décédé le 18 juin 1930

Industriel français

Constructeur d’appareils photographiques stéréoscopiques et d’instruments scientifiques.

Après trois ans d’apprentissage chez l’horloger monsieur Collin, Jules Richard devint technicien dans l’administration des télégraphes.

Succédant à son père en 1871, il devint industriel, spécialisé dans la construction d’appareils scientifiques de précision.

Appareil stéréoscopique "Vérascope 40", produit par les Ets Jules Richard de 1939 à 1967

Jules Richard s’est particulièrement illustré dans la construction d’appareils stéréoscopiques à plaques, à pellicules et même à films, et des stéréoscopes correspondants.

Au cours de la dernière décennie du XIXe siècle, il créa son « Vérascope », appareil entièrement métallique, dans les formats 6 x 13 cm et 45 x 107 mm. En 1913, il mit en fabrication l’« Homéos », premier appareil stéréoscopique à film 35 mm, en format 24 x 18 mm.

Il a édité en très grand nombre des plaques stéréoscopiques prises sur les champs de batailles et dans les tranchées de la Première Guerre mondiale.

Fondation et école Jules Richard

Jules Richard a créé en 1923, par contrat avec la ville de Paris, une fondation et une école portant son nom, aujourd’hui Lycée technologique privé Jules Richard, établissement privé, polyvalent et gratuit.

Entreprise Jules Richard

Jules Richard succède à son père à la tête de la société Richard Frères qui devient ensuite la société Jules Richard.

Elle s’appelle actuellement JRI Maxant depuis 2008.

Jules Richard repose dans la 89e division.

Sa sépulture est ornée d’un médaillon en bronze

de facture inconnue

Sources : Wikipédia/Wikimédia Commons et divers

(APPL 2016)