Navigation







Monuments remarquables - Architecture et histoire - Chapelles

RENOUARD DE SAINTE-CROIX, Félix Carloman Louis François, marquis (1775-1840)

4eme division (1ere ligne, X, 15)
samedi 16 avril 2016.
 

Monument remarquable

Félix Carloman Louis François Renouard, marquis de Sainte-Croix voit le jour en 1775

Décédé le 28 février 1840

Voyageur émérite

Carloman Louis François Félix, marquis Renouard de Sainte-Croix (Besançon, 12 février 1773-Paris, 28 février 1840)

Officier français.

Voyageur

Officier de cavalerie émigré depuis 1791, il ne revient en France qu’en 1797 et est nommé chef du comptoir de Pondichéry après la signature du traité d’Amiens (1802).

Parti avec l’escadre de l’amiral Linois, il est aussitôt fait prisonnier par les britanniques au moment de son arrivée à Pondichéry. Libéré en 1804, il se réfugie à Manille où il vit durant deux années. Il visite alors le pays et y participe à la réorganisation des armées alliées espagnoles.

En 1807, il se rend à Canton et à Macao où il rencontre Pierre-Jacques Lemonnier de La Bissachère et Jean-Marie Dayot qui lui remet les cartes marines qu’il a dressées et lui démontre l’intérêt que la France aurait à renouer des liens avec Gia Long.

Renouard gagne ensuite les États-Unis et revient en France en 1809 où il publie sa volumineuse relation de voyage, Voyage commercial et politique aux Indes orientales... qui est suivi de la Relation sur le Tonquin de La Bissachère.

En 1813, Renouard est envoyé en mission aux États-Unis et aux Antilles par Jean-Pierre de Montalivet et est chargé en 1819 d’une commission de réforme de la législation des colonies.

Il repart en mission en 1831 en Algérie où il doit étudier la possibilité d’établir des relations commerciales avec l’Afrique centrale.

Chevalier de la Légion d’honneur, 25 août 1815.

Publications :

Voyage commercial et politique aux Indes orientales, aux îles Philippines, à la Chine, avec des notions sur la Cochinchine et le Tonquin, pendant les années 1804, 1805, 1806 et 1807, 3 vol, 1810

L’Hindoustan, ou Religion, mœurs, usages, arts et métiers des Hindous, 1816, sous le nom de Jean-Amable Pannelier

Statistique de la Martinique, 1822

Pétition à la Chambre des députés, à l’effet d’obtenir le paiement des dettes coloniales contractées principalement envers les habitants du sol français, 1828

Mémoire sur l’établissement de remorqueurs à cônes sur le canal du Rhône au Rhin, 1836

Des chemins de fer considérés comme moyen de défense du territoire français, 1837

Mémoire sur la Chine adressé à Napoléon Ier, 2 vol, non datés

On lui doit aussi des traductions de l’espagnol et de l’anglais en français.

Chapelle dans la 4e division

Inscriptions : FAMILLE RENOUARD de ste CROIX

Polly Jaham DEHAUMONT, Mse de Ste CROIX, décédée à l’âge de 44 ans, le 23 fév. 1838.

Carloman Félix de RENOUARD marquis de Ste CROIX, décédé à l’âge de 69 ans, le 28 février 1840.

Léontine SAVARY de ROVIGO, marquise de Ste CROIX, décédée à Paris le 3 avril 1887, à l’âge de 82 ans.

Philibert Edgard de RENOUARD, marquis de SAINTE-CROIX, décédé aux Essarts (Vendée) le 29 septembre 1893, à l’âge de 81 ans.

Sources : Numa Broc, Dictionnaire des explorateurs français du XIXe siècle, T.2, Asie, CTHS, 1992, p. 386 Document utilisé pour la rédaction de l’article.

Wikipédia et divers

Jules Moiroux (1908) Le cimetière du Père-Lachaise, p. 295

Wikimédia Commons et divers

(APPL 2016)