Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet - Second Empire

PARSEVAL-DESCHÊNES Alexandre Ferdinand, amiral (1791-1860)

27eme division (2e ligne, R, 23)
mardi 5 avril 2016.
 

Amiral français

Alexandre Ferdinand Parseval-Deschênes voit le jour en 1790

Décédé en 1860

Amiral et sénateur français.

Né le 27 novembre 1790 à Paris dans une famille aristocratique, il y est décédé le 10 juin 1860.

Il est le neveu du mathématicien Marc-Antoine Parseval et de l’Académicien François-Auguste Parseval-Grandmaison.

Embarqué comme volontaire en 1804, il participe à la reprise du Fort Le Diamant à la Martinique, puis combat à Trafalgar comme novice à bord du vaisseau amiral le Bucentaure.

L’enseigne de vaisseau Parseval-Deschenes participe en 1815 aux travaux de reconnaissance hydrographique des côtes de Bretagne.

En 1817, il fait partie de l’expédition qui reprend possession de la Guyane restituée à la France, puis commande durant deux ans la station navale française dans cette colonie.

En 1822, alors lieutenant de vaisseau, il est décoré de la Légion d’honneur pour sa réussite à déséchouer la frégate l’Africaine naufragée sur la côte de Terre-Neuve.

Il commande la frégate Iphigénie lors de l’expédition contre le Mexique. Il participe au blocus de Vera Cruz et au bombardement de San Juan de Ulúa en 1838, puis à l’occupation de l’île argentine de Martin-Garcia en 1839.

Il est le mentor maritime du Prince de Joinville.

Promu contre-amiral le 30 avril 1840, il est major général de la marine à Toulon, puis préfet maritime à Cherbourg, avant de commander l’escadre d’évolutions en Méditerranée.

Fait Vice-amiral le 15 juillet 1846, il est préfet maritime à Toulon, puis commande à nouveau l’escadre de la Méditerranée.

Il entre au Conseil d’Amirauté en 1851 et préside le Conseil des travaux de la Marine.

Il est nommé sénateur par Napoléon III le 26 janvier 1852.

Lors de la Guerre de Crimée, il commande la flotte de la Baltique avec laquelle il bombarde la forteresse russe de Bomarsund, dont il obtient la capitulation le 16 août 1854.

En récompense, il est créé amiral le 2 décembre suivant.

L’amiral Parseval-Deschenes repose dans la 27e division.

Hommages :

Son portrait peint en 1855 par Charles-Philippe Larivière se trouve au musée du Château de Versailles. (Voir photo 1)

Son nom a été donné à un aviso colonial de la marine nationale, lancé en 1879 et désarmé en 1898.

Décorations :

Grand Croix de la Légion d’honneur le 30 août 1854.

Médaille militaire en 1854.

Sources : Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier,‎ 1908 (lire en ligne [archive]), p. 271

Alexandre Ferdinand Parseval-Deschênes, sur Wikimedia Commons

Base Léonore - Dossier de Légion d’honneur de l’amiral de Parseval-Deschênes.

(APPL 2016)