Navigation







Sculpteurs - Fondeurs - Bronzeurs

PAILLARD Victor (1805-1886)

33eme division
lundi 4 avril 2016.
 

Bronzier et sculpteur

Victor Paillard (1805-1886) est un bronzier et sculpteur français du XIXe siècle.

Né à Heudicourt dans l’Eure le 23 brumaire An XIV (1805), il est le fils de Charles Paillard, petit propriétaire terrien, et de Denise Louise Victoire de Chaumont.

Séjournant chez sa sœur Madame Baudin à By-Thomery en Seine-et-Marne, ses talents artistiques son remarqués par le comte de Guzman, qui l’envoie se perfectionner à Paris.

Après une formation de ciseleur, il est l’élève de Jean-François Denière et collaborateur de Barbedienne ; rapidement reconnu comme l’un des meilleurs bronziers fondeurs de son temps, il crée vers 1830 une maison d’objets d’art et d’ameublement qui emploiera jusqu’à une centaine de personnes au milieu du siècle.

Il reçoit de nombreuses commandes officielles, notamment lors de la décoration du palais des Affaires Étrangères au quai d’Orsay.

Exposant en France et à l’étranger, il est nommé membre du jury de l’exposition universelle de Paris en 1855, et hors concours.

Officier de la Légion d’Honneur, officier de la Couronne de Fer en Autriche, il est nommé conseiller de Paris et maire du 3e arrondissement en 1874.

Il meurt en 1886 à Paris, passage de la Visitation et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Œuvres :

Il n’est pas possible de les citer toutes dans cet article. On peut retenir :

À l’exposition de 1844 : pendule à figure couchée ; candélabre avec groupe d’enfants ; Françoise de Rimini d’après Decaisne ; Bossuet d’après Feuchère ; pendule Louis XV avec enfants et oiseaux d’après Boucher ; candélabre "Pompéi" ; bénitier supporté par des anges.

En 1848, buste de L’Abbé de l’Epée, d’après Lassus, et deux statuettes, d’après Préault, pour la chapelle Sainte-Suzanne de l’église Saint-Roch à Paris ; Sapho debout, d’après Pradier, statuette reproduite en de nombreux exemplaire avec des techniques variées.

À l’exposition de Londres en 1850 au Crystal Palace, dirige la fonte de la statue colossale de la Reine Victoria en zinc et bronze, d’après Dantan jeune ; figure d’enfant grandeur nature couronné de pampres et portant un candélabre de bronze doré de style Louis XIV ; vases en porcelaine tendre avec anses décorées d’enfants vendangeurs ; têtes de chimères ; paire de flambeaux de style Louis XV, etc.

En 1855, il exécute la toilette de l’impératrice Eugénie en style Louis XV ; statue équestre de l’empereur Napoléon III d’après M.J. Debay. Crédences du maître-autel de l’église Saint-Thomas d’Aquin à Paris, avec têtes d’anges, pampres et épis.

Décoration du palais des Affaires Étrangères au quai d’Orsay, exécutant notamment la célèbre horloge, les bronzes de la cheminée (d’après Liénard) et les quatre lustres à chimères et groupes d’enfants du Salon de l’Horloge ; le départ de rampe de l’escalier d’honneur ; le grand lustre de style Renaissance avec enfants et arabesques dans le Salon du Congrès, ainsi qu’une pendule en bronze et or (L’architecture et la Peinture), des candélabres figurant les Trois Grâces, une autre paire de candélabres et une paire de torches ; dans le Salon des Ambassadeurs, une pendule figurant la Poésie et la Musique, des candélabres assortis et un lustre de style Renaissance.

au musée des Arts Décoratifs, une Victoire Ailée (don Ferrand - Leprince-Ringuet).

au musée Lambinet de Versailles, un Enlèvement de Déjanire (don Turquet - Leprince-Ringuet).

Molière assis, d’après J.H. Brian (vente Robert Manuel, de la Comédie Française, 1981).

Victor Paillard travailla pour l’ébéniste Alexandre-Georges Fourdinois, de grandes familles russes, Balzac, le prince de Galliera, Abel Laurent, Detouche, A. Squoy, Albert, etc.

Inscription :

La prière console et fortifie.

Sources : Marie Hamon-Jugnet et Catherine Oudin-Goglioni, Le Quai d’Orsay, Paris, 1997-98.

Christiane Frain de la gaulayrie (son arrière petite-fille, 1919-1986) Victor Paillard, 1805-1886, bronzier et sculpteur, cote BB 154/2, bibliothèque des Arts Décoratifs, 1982.

Photos : Wikimédia Commons et divers

Photo de la coupe : Coupe En Bronze Doré et Patiné Signée Victor Paillard (poinçon) 1805 - 1886 (proantic.com)

(APPL 2016)