Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Romanciers

NOVI Jean (1919-1958)

88eme division
dimanche 3 avril 2016.
 

Fondateur de journal

Jean Novi (1919-1958)

fondateur du journal satirique Zéro.

Zéro était une revue théoriquement mensuelle mais à périodicité variable, diffusée par colportage.

Histoire du journal :

Zéro a été créé en 1953 par Jean Novi. Cette publication était vendue uniquement par colportage.

En janvier 19541, Cavanna devient collaborateur. Il réalise son premier travail pour le numéro 2 de Zéro en collaboration avec des dessinateurs alors inconnus tels que Fred et Lob et Cavanna, lui-même sous le pseudonyme de « Sépia ». Cavanna va rapidement devenir secrétaire de rédaction du mensuel non conformiste et satirique. En 1957, il en est le principal rédacteur.

Parmi les colporteurs apparaît bientôt un ex-engagé en Indochine française, Georges Bernier (connu plus tard sous le nom de professeur Choron), que son efficacité comme vendeur mène au rang de directeur des ventes.

Par ailleurs, Jean Novi recourait à des textes recyclés de personnalités en vue, comme André Maurois, textes fournis par l’Agence parisienne de presse, mais il impose bientôt des limites au contenu du magazine.

En 1958, Novi décide de rebaptiser Zéro pour l’intituler désormais « Les Cordées ». La ligne éditoriale évolue et ne correspond plus aux idéaux de la majorité des contributeurs.

Jean Novi meurt d’un infarctus quelques semaines plus tard, à l’âge de trente-huit ans. C’est sa femme, Denise Novi, qui devient directrice de Cordées. Cavanna rêve d’un grand journal à l’humour plus corrosif.

Cavanna et Fred vont convaincre Bernier de les rejoindre pour fonder un nouveau magazine satirique sur le modèle américain de Mad Magazine. Les Cordées ne survivront pas au départ de ses colporteurs et collaborateurs.

En mai 1960, Bernier annonce officiellement sa rupture avec la directrice de Cordées. Il rejoint l’équipe de Cavanna au 4, rue Choron, dans le IXe arrondissement de Paris. Quelque temps après, naît le magazine Hara-Kiri (mensuel), devenu en 1969 Hara-Kiri Hebdo puis Charlie Hebdo.

En 1986, Choron, ayant perdu le contrôle du mensuel Hara-Kiri, relance une nouvelle version de Zéro, qui accueille entre autres des collaborations de Cavanna, Gébé, Wolinski ou Vuillemin. Cette publication cesse de paraître en 1988.

Sources : Hara-Kiri de 1960 à 1970, un journal d’avant-garde par Stéphane Mazurier, Histoires littéraires, n° 26, avril-mai-juin 2006 [reproduction de couvertures de Zéro et Cordées]

Wikimédia Commons

(APPL 2016)