Navigation







Industriels - Entrepreneurs - Hommes d’affaires

PANHARD Louis François René (1841-1908)

36eme division (2eme ligne)
mardi 2 mai 2006.
 

Les Automobiles Panhard & Levassor

Louis François René Panhard est né le 27 mai 1841 à Paris au 22 rue Bergère dans le 9e arrondissement. Il fait de brillantes études au collège Sainte-Barbe, et à l’école centrale.

Vers 1800, François-René Penhart, vient travailler à Paris comme sellier puis carrossier. Adrien Panhard, son fils développe l’affaire et se lance alors dans la location de voitures hippomobiles. Son fils est René Panhard.

Jules Perin, découpeur de bois dans le faubourgs Saint Antoine, dépose en 1845 un brevet de guide lame de scie, il devient ensuite fabriquant de machines à bois de divers types. Matériel très performant pour l’époque. Perin s’associe en 1867, avec René Panhard, jeune centralien et fonde la « Perin, Panhard & Cie ». René Panhard fait appel en 1873 à l’ingénieur Emile Levassor, son condisciple et ami à l’école Centrale. Les deux hommes commencent à s’intéresser aux moteurs à gaz à partir de 1875. La production en série commence l’année suivante. Parmi leurs clients, on compte un certain Mr Peugeot. Emile Levassor se tue en course de voiture en 1903, ce qui sonne le glas de la participation de la firme dans la compétition sportive.

Auguste Sarazin, représentant en France des moteurs à pétrole Gottlieb Daimler, entre en contact avec Emile Levassor. Ce dernier épouse en 1890 la veuve d’Auguste Sarazin. C’est le début de la production sous licence des moteurs Daimler. C’est ensuite la construction de voitures à pétrole par E. Levassor. Cette même année, l’entreprise prend le nom Panhard & Levassor. En 1891 commence la production industrielle des automobiles Panhard & Levassor.

La production civile se termine en 1967. Après cette année, Panhard ne fabrique plus que des véhicules militaires. dont le VBR.

Ses usines étaient installées boulevard Masséna dans le XIIIe arrondissement de Paris. R. Panhard fut longtemps le maire de Thiais. Louis-François-René Panhard s’est éteint à la Bourboule où il était en cure, le 16 juillet 1908. La chapelle de la famille Panhard au père Lachaise, est l’une des plus imposantes. Elle est décorée de vitraux en assez bon état.