Navigation







Sciences et Techniques - Physique - Chimie

GAY LUSSAC Louis Joseph baron de (1778-1850)

26eme division (1ere ligne, Q, 22)
jeudi 27 avril 2006.
 

Etudes sur la propriété des gaz

Louis Joseph Gay-Lussac est né en 1778 à Saint-Léonard-de-Noblat. Il est le fils d’un avocat, son père l’envoie en 1794 à Paris pour étudier le droit, mais il a de fortes aptitudes en sciences et notamment en mathématiques, ce qui lui permet de passer avec succès le concours d’entrée de l’Ecole Polytechnique en 1797. Trois années plus tard, il intègre l’école des Ponts et Chaussées.

Il est titularisé en 1802 au poste d’adjoint-répétiteur du chimiste Claude-Louis Berthollet à l’Ecole Polytechnique.

Cette même année, Gay Lussac se fait connaître grâce à ses travaux sur la dilatation des gaz. Il déduit en effet de ses expériences que tous les gaz se dilatent de façon uniforme entre zéro et 100°C, et détermine un rapport de 1/266 comme coefficient de dilatation.

En août 1804, Gay Lussac effectue une ascension en ballon avec Jean-Baptiste Biot à prés de quatre mille mètres d’altitude pour étudier le champ magnétique et collecter des échantillons d’air.

Le mois suivant, il fait une deuxième tentative, cette fois seul, et atteint la hauteur record pour l’époque de plus de sept mille mètres. En 1805, il établit que les volumes d’hydrogène et d’oxygène réagissent l’un avec l’autre selon un rapport de 2 pour 1‘étude par la suite d’autres réactions entre l’ammoniac et le gaz chlorhydrique ou encore l’oxygène et l’anhydride sulfureux l’amène à établir que les gaz se combinent effectivement selon des rapports simples, ce qui marque l’un des fondements de la théorie atomique.

Gay Lussac, en 1806, est nommé membre du bureau consultatif des Arts et Manufactures, il est élu la même année à l’Académie de Sciences. Avec Louis-Jacques Thénard, en 1808, il travaille sur le potassium et le sodium et isole pour la première fois le bore. En 1809, il démontre, appelé alors acide muriatique, est en fait un corps simple.

Il est titularisé professeur de Chimie à l’Ecole Polytechnique en 1810. Il entre en compétition avec le chimiste anglais Humphry Davy pour la découverte de l’iode. C’est ce dernier qui en recevra la paternité, mais les travaux les plus complets restent ceux du chimiste français. En 1815, il montre que l’acide cyanhydrique est constitué uniquement de carbone, d’hydrogène et d’azote, contrairement aux prévisions de Lavoisier.

Gay Lussac est désormais un savant reconnu, il accumule honneurs, titres et fonctions. A partir de 1818, il est attaché à l’administration des Poudres et Salpêtres, puis est nommé en 1820, membre de l’Académie Nationale de Médecine. En 1829, il intègre l’Hôtel des Monnaies (Ministère de l’Economie de l’époque). En 1831, il devient député de la Haute-Vienne, poste auquel il est réélu plusieurs fois. Gay Lussac reçoit le titre de Pair de France en 1839. A partir de 1848, il abandonne peu à peu ses différentes fonctions, il se retire de la vie publique en 1850 et décède le 9 mai de la même année a Paris.

Sources : Biographies Info Science.

Crédit photo : Hugo_photo (APPL 2005)

Crédit photo additionnel : Annie_photos (APPL 2008)