Navigation







Chanteurs - Auteurs - Compositeurs - Arts de la musique

SAINT-AUBIN Augustin Alexandre d’HERBEZ dit (1754-1818)

42eme division (Chemin des Anglais)
jeudi 17 mars 2016.
 

Chanteur lyrique

SAINT-AUBIN (Augustin Alexandre d’HERBEZ, dit), mari de Jeanne Charlotte Schroeder (1764-1850) chanteuse de l’Opéra, naquit à Paris en 1754.

Il exerça d’abord, et n’abandonna même jamais, la profession de graveur en taille douce ; mais doué d’un organe qui pouvait le faire réussir au théâtre, il se fit comédien.

Il débuta à Lyon, joua à Bruxelles, et parut pour la première fois à Paris dans le rôle d’Atys, où il remplaçait Legros.

Le 11 septembre 1785, il joua le rôle de Pylade dans l’Iphygénie en Tauride de Gluck.

Depuis, il joua tantôt à Lyon, tantôt à Paris, où il se fixa définitivement. Devenu sociétaire de l’Opéra-comique de la rue Favart, il y resta jusqu’en 1801.

A cette époque, il passa avec ses camarades au théâtre Feydeau, où il resta jusqu’en 1817.

Il mourut le 1er décembre 1818.

Comme acteur, il avait de la tenue, de l’intelligence ; il se grimait surtout parfaitement et était fort plaisant dans plusieurs rôles, entre autres ceux de Marsyas dans le Jugement de Mydas, du chef des eunuques dans Aline, et du bailli du Nouveau seigneur du village.

Comme graveur, il a laissé d’excellentes estampes. Il a exécuté aussi des cartes pour l’atlas de Mentelle, son parent.

Il repose dans la 42e division avec son épouse et sa fille.

Sources : Biographie universelle (A.A. Saint-Aubin)

Wikimédia Commons et divers

(APPL 2016)