Navigation







Sciences et Techniques - Orientalisme

HAUGTHON Graves Chamney, sir (1788-1849)

45eme division (2e ligne, O, 15)
mardi 15 mars 2016.
 

Orientaliste britannique

Graves Chamney Haughton voit le jour en 1788

Décédé le 28 août 1849

Orientaliste britannique

Master of Arts (MA) d’Oxford

Chevalier de l’Ordre royal des Guelfes (KH),

Membre de la Royal Society (FRS)

Membre de l’Institut de France

Mort du choléra à Saint-Cloud.

Haughton, fils d’un médecin, a fait ses études en Angleterre avant de se rendre en Inde en 1808 pour prendre une position dans le Bengale en tant que cadet militaire au service de la Compagnie des Indes orientales .

Il est devenu compétent dans l’ hindoustani et est entré au Fort William College à Calcutta pour approfondir ses connaissances des langues orientales, remportant plusieurs prix.

Les problèmes de santé causés par lui-même au cours de ses études, ont causé son retour chez lui en 1815.

Deux ans plus tard, il a été nommé professeur adjoint à l’ Inde East College de Haileybury ; il a occupé le poste de professeur de sanscrit et Bengali (1819-1827), et a œuvré à la publication d’ ouvrages pédagogiques en bengali.

Il obtenu un diplôme honorifique de Master of Arts de l’ Université d’Oxford en 1819, élu en tant que membre de la Royal Society (FRS) en 1821, et a été membre d’autres institutions savantes en Europe et en Inde, y compris la Royal Asiatic Society qu’il a aidé à fonder.

En 1833, il a été créé chevalier de l’Ordre royal des Guelfes .

Il a été soutenu par plusieurs éminents universitaires quand il a tenté en 1832 d’être élu en tant que premier professeur Boden du sanskrit , mais il a démissionné du concours en faveur d’ Horace Hayman Wilson , une décision qui lui a valu les éloges de nombreux chercheurs et diplômés d’ Oxford.

Il a publié des articles sur divers sujets, y compris les prépositions en sanskrit, la cause du choléra , et la cause et l’ effet comme on le voit dans la pensée hindoue et européenne.

Il est mort du choléra dans la banlieue parisienne de Saint-Cloud , où il avait résidé vers la fin de sa vie, le 28 Août 1849.

Ordre Royal des Guelfes

Sources : Jules moiroux, Le cimetière du Père-Lachaise, Paris 1908. P.189

Photo 1 : Dictionnary of sancrit (Graves Chamney Haughton )

Photo 2 : P-Y Beaudoin (Wikimédia Commons)

(APPL 2016)