Navigation







Dessinateurs - Peintres - Décorateurs

GLAIZE Léon (1842-1932)

44eme division (6e ligne, L, 14)
dimanche 13 mars 2016.
 

Peintre français

Pierre-Paul-Léon Glaize, dit Léon Glaize, voit le jour en 1842 à Paris

Décédé en 1932

Peintre français.

Pierre-Paul-Léon Glaize est d’abord l’élève de son père, le peintre Auguste-Barthélemy Glaize.

Il entre à l’École des beaux-arts de Paris le 31 mars 1863 dans l’atelier de Jean-Léon Gérôme.

Il obtient un second prix de Rome de peinture en 1866.

Il débute au Salon de 1859. Il obtient de nombreuses médailles.

La Femme de soldat (1890)

Glaize participe à la décoration du salon des arts de l’hôtel de ville de Paris et de la salle des mariage de la mairie du 20e arrondissement de Paris.

Il est membre du jury du Salon de la Société des artistes français. Il est promu officier de la Légion d’honneur en 1906.

Léon Glaize est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (44e division).

Jeune musicienne italienne (1874)

Œuvres dans les collections publiques :

Paris :

Eglise Saint-Merri : décor peint dans une chapelle du côté sud du déambulatoire.

mairie du 20e arrondissement : Les Grands Hommes de la Révolution devant la Postérité, 1889 ; La Famille et le Travail ; Le Mariage, fresque, salle des mariages ; Le Triomphe de la République, 1891.

Devant le miroir (1873)

Rouen, théâtre des Arts de Rouen : L’Apothéose de Corneille, 1882, œuvre détruite pendant la Seconde Guerre mondiale.

Salons :

Une conjuration aux premiers temps de Rome, Salon de 1875, œuvre détruite pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Christ aux limbes, Salon de 1900.

Sources : Notice sur le site du musée d’Orsay. [archive]

Notice sur la base Archim [archive]

Wikipédia (Léon Glaize)

(APPL 2016)