Navigation







Ecrivains - Littérateurs - Romanciers

WILDE Oscar (1854-1900)

89eme division
jeudi 13 avril 2006.
 

Soyez vous même, tous les autres sont déjà pris...

Ce que je préfère, c’est parler de rien, c’est le seul domaine ou j’ai de vagues compétences...

O. Wilde

"J’ai mis tout mon génie dans ma vie ;

je n’ai mis que mon talent dans mon oeuvre..."

Oscar Fingal O’Flahertie Wills Wilde dit Oscar Wilde est né à Dublin en Irlande le 16 octobre 1854.

Il est le fils d’un chirurgien irlandais et d’une poétesse engagée politiquement pour l’indépendance de son pays. Il fait de brillantes études à Dublin, puis à Oxford où il se distingue par son goût exquis, ses discussions et le raffinement de ses manières.

Cette façon d’être sera un sujet de raillerie de la part de ses condisciples. Mais, tout cela ne l’empêche pas de défendre sa réputation à coups de poings, il a de qui tenir dans ce domaine son frère est boxeur. Son image de dandy précieux va à l’encontre de cette image.

Il reçoit en 1878, un prix pour son poème sur Ravenne. Il crée la même année le mouvement dit de l’Art pour l’Art. Wilde s’installe à Londres en 1879, toujours aussi séduisant, raffiné et subtil, il est adulé et fêté dans toute l’Angleterre. Wilde développe rapidement sa théorie de l’esthétisme, il donne des conférences sur ce thème en Amérique, où il devient le rédacteur en chef de la revue The Womans’ Wold. Il se marie en 1884 avec Constance Llyord, dont il a deux fils, Cyril et Vyvan.

1891 est le tournant de son existence, il fait la connaissance de lord Alfred Douglas. Il expose sa liaison avec lui et affiche en public son homosexualité. Le père de Alfred Douglas, le marquis de Queensbury, condamne cette liaison et traite Wilde de sodomite et de suborneur. Wilde se défend, intente un procès, le perd, le marquis s’engouffre dans la brèche et poursuit Wilde en vertu d’une loi de 1885 interdisant l’homosexualité. Oscar Wilde est condamné à la peine maximale de deux ans de travaux forcés en 1895.

Il exécute sa peine dans la redoutable prison de Reading au sud de l’Angleterre. Il est libéré en 1897, il quitte alors l’Angleterre pour la France où il réside sous le nom de Sébastien Melmoth en référence au roman de Charles Maturin, Melmoth the wanderer de 1820, c’est un des romans fondateurs du courant gothique en littérature.

Maturin est également le grand-oncle de Wilde. Dès lors, c’est la descente aux enfers qui commence pour Oscar Wilde, une longue suite de déchéance et d’abandon. Malgré l’aide de ses amis, il finit ses jours dans la solitude, le désespoir et la misère.

Il meurt à Paris, le 30 novembre 1900, dans un petit hôtel de la place du Panthéon, d’une méningite âgé seulement de quarante six ans.

Oscar Wilde, son épouse Constance et l’un de leurs fils, Cyril...

De nos jours, Oscar Wilde incarne une sensibilité nouvelle. Dans son œuvre majeure, Le Portrait de Dorian Gray, il définit le rôle de l’écrivain, de l’artiste dans sa recherche du raffinement et de la beauté. Pour cet esthète, l’œuvre d’art a plus d’importance et d’influence que la vie elle-même.

Il repose au Père-Lachaise sous un tombeau impressionnant, représentant un sphinx ailé couché. La virilité la statue a été émasculée par des inconnus il y a quelques années.

Photo ancienne, avant les baisers et les vitres de protection...

La sépulture d’Oscar Wilde est aussi un lieu de rencontre multiple, cela va des chantres de l’homosexualité à ses adversaires les plus virulents, la tendance veut maintenant que la pierre reçoive des traces de baiser, ou de lèvres semblant dessinées par un baiser, une mode qui durera aussi longtemps que les autres, le Père Lachaise en a vu d’autres....

Tombeau d’Oscar Wilde, par Jacob Epstein, au cimetière du Père-Lachaise, peu après son inauguration qui provoqua un scandale par son caractère osé. Il fut recouvert d’une bâche jusqu’à 1914. Paris, octobre 1912. © Roger-Viollet

HUGO Valentine (née Gross) 1887-1968 " Le tombeau d’Oscar Wilde "

_ _

"Les enfants commencent par aimer leurs parents.

En grandissant, ils les jugent,

quelquefois ils leurs pardonnent...."

(Le portrait de Dorian Gray.)

L’arrestation d’Oscar Wilde

Crédit photo : Hugo_photo (APPL 2005)