Navigation







Personnalités étrangères - Monarchie iranienne

GHARABAGHI Abbas (1918-2000)

19eme division
samedi 12 mars 2016.
 

Général du Shah d’Iran

Abbas Gharabaghi ​​voit le jour en 1918 à Tabriz

Décédé en 2000 à Paris

Dernier chef d’état - major des forces armées iraniennes, ainsi que vice - commandant en chef de l’ armée impériale iranienne sous le règne de la dynastie Pahlavi.

Gharabaghi a ​​servi comme commandant de la gendarmerie jusqu’en 1979.

Il a été nommé chef du personnel des forces armées iraniennes, le 7 Janvier 1979.

Son rôle était de soutenir le Shah jusqu’à ce que le Shah ait quitté l’ Iran , puis de soutenir le gouvernement civil du Shah laissé dirigé par le Premier ministre Bakhtiar .

Cependant, après beaucoup de conflits dans les rues de Téhéran et ailleurs, le 11 Février 1979 Gharabaghi, ainsi que 22 autres hauts responsables militaires, ont retiré leur appui à Bakhtiar, soutenant ainsi tacitement la République islamique révolutionnaire.

Gharabaghi ​​a publié son récit de la révolution dans ses livres Haghayegh Darbareye Bohran-e Iran ( « Faits sur la crise en Iran", 1983), et Che Shod Ke Chonan Shod ? ( « Pourquoi est -ce arrivé ?", 1999).

On dit que sa décision de déclarer la « neutralité » de l’armée était la principale raison pour le triomphe final de la révolution islamique iranienne qui a mis fin à la monarchie.

Dans son premier livre, Gharabaghi ​​exprime son soutien fort et la loyauté envers le Shah et peint une image détaillée du chaos dans les rangs militaires causés par le dernier gouvernement sous le Shah qui tient clairement le Premier ministre Bakhtiar comme responsable de la chute de la monarchie.

Il justifie sa décision de déclarer la « neutralité » de l’armée comme la seule solution raisonnable compte tenu des circonstances et afin d’éviter l’effusion de sang et appelle Bakhtiar un traître.

Gharabaghi ​​est mort à Paris en 2000.

A. Gharabaghi était grand officier de la Légion d’Honneur

Sources : Wikipédia/Wikimédia Commons et divers

(APPL 2016)