Navigation







Second Empire - IIIe République - Personnalités féminines

DODU Juliette (1848-1909)

28eme division
jeudi 13 avril 2006.
 

La première femme décorée de la Médaille Militaire et de la Légion d’Honneur

Juliette Dodu est née à Saint-Denis de la réunion le15 juin 1848.Elle quitte son île à l’âge de seize ans pour suivre sa mère devenue veuve et qui a trouvé un travail comme directrice du bureau du télégraphe de la ville de Pithiviers.

Survient la guerre franco-prussienne de 1870. Les troupes de Bismarck investissent Pithiviers le 20 septembre 1870. Le bureau du télégraphe est alors investi par l’ennemi et la famille Dodu est relégué au premier étage de la maison. La jeune fille, âgée de vingt deux ans a alors l’idée de bricoler et modifier une dérivation sur le fil du télégraphe qui passe fort à propos dans la chambre.

Ayant très habilement détourné un appareil de réception, elle peut ainsi intercepter les dépêches et les transmissions du poste

Pendant dix sept jours, les soldats prussiens, ne se doutant de rien, envoient des dépêches que la jeune créole fait parvenir immédiatement aux autorités françaises ; Elle sauve ainsi la vie aux quarante mille soldats du général d’ Aurelles de Paladines. Mais, les prussiens découvrent la supercherie. Juliette Dodu est traduite devant une cour martiale, le verdict tombe, la jeune fille est condamnée à mort.

L’armistice survient fort à propos avant son exécution. Le prince Frédéric-Charles de Prusse la gracie et la fait libérer. Son acte de patriotisme et de résistance lui vaut d’être la première femme décorée de la Médaille Militaire et de la Légion d’Honneur.

Juliette Dodu est décédée le 28 octobre 1909 chez son beau-frère, le peintre Odilon Redon. Une rue de Paris porte son nom ainsi qu’à Saint-Denis de la Réunion.

Un timbre à l’effigie de Juliette Dodu vient d’être édité par la poste, sa vente est un franc succès à Pithiviers et dans la région d’origine de l’héroïne...